20.09.2013

Voile : Satané Mirza décroche une 7ème place

Gruissan Voile  Satané Mirza décroche une 7ème place.jpg

Épreuve la plus importante du circuit, le National, après une étape en 2012 sur le lac d’Annecy, s’est couru cette année dans la rade de Marseille. La Société Nautique de Marseille a accueilli les trente deux concurrents de l’une des plus anciennes mais néanmoins vivace série monotype Française.
 
4 jours de courses : un vrai défi !
Marseille n’a pas failli à sa réputation de zone ventée. Les 32 concurrents de ce XIème National de la série attendaient des conditions clémentes. Accueil convivial par la très vénérable S.N.M., dans un vieux port mythique et animé.  Le premier jour de course, deux belles manches ont été courues dans un vent ouest soutenu. Pour « Satané Mirza/ port de Gruissan » une manche – pour se mettre en jambes - de 11ème. Puis une très belle place de 2ème, bon départ, bonnes options, et une superbe manœuvre « d’homme à la mer » - la plus rapide jamais vue, pour le numéro 1 tombé à l’eau et rattrapé dans les cinq secondes sur le bord de dégagement à la bouée au vent ! Pour finir en beauté, une arrivée sous spi vent de travers, et un loch qui affiche 18.3 nœuds.  Le comité de course, efficace et très pro, a lancé 3 manches pour le deuxième jour de course. Ce sera une place de 8 puis 7, et enfin 4 pour Satané Mirza dans un mistral bien établi, Solent pour tous les bateaux et figures acrobatiques sous spi.  Motivés en ce début de troisième jour, Satané Mirza prend un très bon départ, le comité envoie le signal de deux rappels individuels… Les gruissanais finiront cette manche premiers, mais n’aurons pas le plaisir de s'entendre siffler l’arrivée. Ensuite, Ils obtiendront  une place de 7ème, puis 15 et 16, dans des conditions de vent changeantes et une mer formée. Le dernier jour de course, et un côtier au programme, ce sera le tour des îles du Frioul. Régate à suspense, la règle du « premier au départ dernier à l’arrivée » a failli être respectée. Après un bord de près les bateaux prennent différentes options pour le passage sous l’île, une bonne partie de la flotte choisit d’aller raser le Frioul, et l’option semble payante. Satané Mirza passe au large de l’île, pense à rejoindre le paquet, et réalise à temps qu’au vent de l’île, il y a pétole, et que tous sont stoppés. Satané Mirza tire au large, et se retrouve 2ème. Les gruissanais conservent cette place sur le bord de portant et se retrouvent encalminés ! Et là toute la flotte revient sur eux. Ils sauveront cette seconde place par des bons choix d’option tactiques, à leur grande satisfaction. Une fin en beauté pour ces 4 jours intenses, sur un plan d’eau très agréable à naviguer. Résultat final, une place de 7° sur 32 bateaux.

06:07 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.