18.10.2013

L’office de tourisme dresse le bilan de la saison touristique

Gruissan L'office de tourisme dresse le bilan photo du Port de plaisance.JPG

Le nuage économique semble s’obscurcir de plus en plus au-dessus des divers bilans touristiques. Pourtant à Gruissan, bien que la saison estivale se soit clôturée sur une note légèrement orageuse, on remarque de belles éclaircies…   Les hôtels ont enregistré une fréquentation en baisse ou équivalente à 2012 au printemps et au mois de juillet, idem pour les agences immobilières. 80% des hôteliers réalisent tout de même une activité en hausse au mois d’août. Les types d’hébergements qui rencontrent le plus de succès en 2013 sont les campings (emplacements nus) et les résidences vacances qui progressent doucement. En moyenne, ils gagnent +3 points par rapport à 2012, sauf au mois de juillet où la tendance s’inverse quelque peu. Ce qui confirme une nouvelle fois les nombreux attraits de ces types d’hébergements : prix moyen très abordable et possibilité de mieux maîtriser ses dépenses sur place. Chez les hôteliers, même les visiteurs de classe moyenne n’hésitent plus à faire « sauter » le petit déjeuner !
  
La fréquentation de l’Office de Tourisme est elle aussi en demi-teinte. D’un côté les mois de mai (+3.5%), juin (+5.62%) et septembre (+16.8%) sont satisfaisants, de l’autre, juillet (-25%) et août (-11.3%) ne sont pas à la hauteur des attentes. La raison ? Une météo mitigée au printemps a invité les vacanciers à pousser la porte de l’Office de Tourisme alors qu’en plein été, le soleil au zénith les a davantage incités à fouler le sable fin. A noter une baisse plutôt constante des vacanciers étrangers. Pour exemple, la fréquentation allemande a reculé de 6.5% en septembre qui est traditionnellement un mois de forte affluence, les Allemands étant en congés à cette période. Les touristes viennent donc de moins loin…
  
Il est vrai que comme dans de nombreuses régions, Gruissan enregistre une augmentation des courts séjours due à la baisse du pouvoir d’achat des visiteurs (certains ayant tout simplement renoncé à partir). Ces escapades sont généralement prévues à la dernière minute et non loin du domicile.
  
Cette situation « morose » est d’autant plus unique que la météo en juillet et août a été exceptionnelle à Gruissan. En juillet, la grande bleue a affiché un thermomètre à 25°C, voire plus ! Les vacanciers ont donc naturellement profité des plages gruissanaises délaissant les activités de plein air proposées par certains prestataires. En août, les activités nautiques sortent leur épingle du jeu avec une hausse par rapport à 2012.
  
Bonne nouvelle cependant pour tous les commerçants qui ont misé sur d’excellents rapports qualité-prix. Les visiteurs ont changé leurs habitudes de consommation et sont de plus en plus difficiles à séduire, en quête de promotions ou de gratuité. Cette année, côté restauration, les félicitations reviennent clairement à ceux qui ont proposé de bons produits à des prix raisonnables. Preuve en est que les retombées économiques ne se comptent pas uniquement en nombre de visiteurs…
  
C’est donc une saison estivale à deux visages qui dévoile des baisses significatives ainsi que des hausses traditionnelles et inattendues, avec toujours le mois d’août en tête d’affiche. Force est de constater que la conjoncture économique est en train de bouleverser bien des habitudes et acquis à Gruissan. La station balnéaire reste une valeur sûre des destinations languedociennes avec ses paysages enchanteurs, son soleil et son authenticité, un cocktail qu’apprécient toujours autant les vacanciers

Les commentaires sont fermés.