25.06.2014

Clap de fin de carrière pour Pierre Cloarec

Gruissan La fin d’une carrière à la ville.JPG

Le directeur général des services Pierre Cloarec prend sa retraite. Il effectue, cette semaine, son dernier tour de piste des divers services après 9 ans passés dans les arcanes administratives mais aussi dans la vie quotidienne de la commune. A partir du 29 juin, une date choisie et symbolique, jour de la Saint-Pierre, il n’occupera plus son fauteuil de DGS. Depuis 1979, date de son premier poste à ce titre à la mairie de Fabrègue (Hérault), Pierre Cloarec a fait une carrière exemplaire au sein de l’administration territoriale. En effet, il a occupé ce même poste successivement à Pérols, Saint-Jean-De Vedas et Landerneau (Finistère) avant de poser les amarres, en 2005, à Gruissan. Une fonction qu’il a beaucoup apprécié, et qui lui a permis d’être à la tête de 177 agents titulaires, 24 contractuels permanents, 58 saisonniers de la commune et de suivre les grands projets de la ville. De ses années professionnelles passées au sein de la petite cité de bord de mer, sa plus belle victoire est celle des salins après un long combat durant lequel il a fallu tenir bon sans jamais changer de stratégie. Une bataille qu’il a menée coûte que coûte et qui a permis la réouverture de ce site exceptionnel. Il se remémore également le travail mené sur la gestion des ressources humaines permettant de fixer des règles d’évolution de carrière et l’adhésion au fond national à actions sociales qui offre la possibilité aux agents et à leur famille de bénéficier d’avantages pour l’éducation des enfants. Du côté des finances, la partie fut rude, dans une période très tendue, de baisses notamment des dotations. Il a mené sa mission, en permanence, sur le fil du rasoir pour préserver et permettre la continuité des investissements. Un cap à maintenir, un travail de dentellière au quotidien qui lui a valu le surnom de « Picsou » ou de «  Monsieur Non ». L’accompagnement de la mise en place de l’intercommunalité avec le Grand Narbonne est une autre responsabilité dans laquelle il s’est investi en mettant en place un travail de réflexion et de conseil aux élus. Pierre Cloarec considère avoir eu, tout au long de sa vie, beaucoup de chance et a fait des choix qu’il n’a jamais regretté. Aujourd’hui, Il s’apprête à prendre un nouveau départ avec pour objectif de viser un doctorat en droit sur l’histoire des institutions et des religions. Pour ce faire, il regagnera les bancs de la fac du Capitole dès septembre prochain. Pierre Cloraec ne quittera pas pour autant Gruissan et ses habitants auxquels il est profondément attaché. Rien d’étonnant pour ce fils de pêcheur né à en Bretagne, bercé dans son enfance par les rythmes des chants de marins notamment dans l'usine de poisson de la marque «Petit Navire» où travaillaient sa mère et sa grand-mère à Douarnenez dans le Finistère. Il coule de source que Pierre, proche des gens de la mer, fonde en 2005 « Ar Vag Grussanot » et continue également, dès septembre, à partager ses racines et diriger avec passion la chorale. Autre projet, ici à Gruissan, la valorisation du patrimoine local avec l’ambition de créer un musée des métiers de la mer et l’animation de festivités liées à la grande bleue en dehors de la Saint-Pierre. Un riche programme qui à n’en point douter sera mené de main de maître. En attendant nous lui souhaitons « bon vent matelot »!

 

 

 

Les commentaires sont fermés.