30.08.2014

La vie choisie et assumée de Annet Lefevre à bord du Dragonder

GRuissan La vie choisie et assumée de Annet Lefevre à bord du Dragonder.JPG

La maison d’Annet est un bateau. Après avoir fait le tour du Monde, c’est au port de Gruissan que Dragonder a jeté l’ancre il y a 12 ans.

L’histoire débute comme un conte de fées. Il était une fois un jeune couple Franco-Hollandais décidé à vivre une extraordinaire aventure, celle de faire le tour du monde en voilier. Un défi fou pour ces jeunes gens, de 21 et 24 ans, qui ne connaissaient rien à la mer et n’avaient jamais navigué. Après avoir étudié et dessiné des plans, ils s’attèlent durant neuf ans, à construire, leur embarcation de 14 mètres 90 (45 pieds) en ciment armé. Jean-Marie prend des cours de navigation, obtient avec brio son diplôme de capitaine de navire. Pendant ce temps, Annet cumule son emploi d’art thérapeute à celui de vendeuse d’encyclopédies « Britannica » pour réaliser des économies en prévision de pouvoir voguer, à travers le globe, durant 5 ans. Une fois Dragonder construit et aménagé, ils embarquent à bord le 30 juillet 1990 et prennent la mer au Pays-Bas.

Ainsi, le rêve d’un homme devient l’aventure d’un couple et de leur bébé, Inouk, âgé de deux mois. Cette création à quatre mains les mène alors dans le monde entier : l’Espagne, le Portugal, les îles Canaries, le Cap Vert, le Brésil, la Guyane Française où Inouk fait ses premiers pas. Puis, le Pacifique, le Venezuela et les Îles Caraïbes où ils larguent les amarres. Les économies ne sont plus que peau de chagrin, mais il n’est pas question pour autant de revenir sur la terre ferme. Inouk a grandi, l’école se fait à bord du bateau, Jean-Marie peint, Annet fait des tapisseries. Leurs œuvres trouvent succès auprès des touristes. Le couple est de plus en plus créatif, leur production artisanale s’élargit : travail du cuir, sculpture, calligraphie sur grain de riz, fabrication de couteaux avec des dents de requin. Après 5 années passées entre le Venezuela et Saint-Martin, la petite famille met le cap sur la Colombie et découvre avec enchantement les indiens des Îles San Blas. Puis, durant 6 mois, ils vivent tels des Robinson Crusoé à Palmyra, une île totalement déserte, du Pacifique. Au départ le voyage ne devait durer que 5 ans, finalement douze années ont passé, durant lesquelles ils ont vécu à la fois des moment uniques, riches et intenses en famille. Puis, il y a eu le retour via la Thaïlande, le Yémen, la Mer Rouge et la Méditerranée jusqu’à Gruissan pour se rapprocher de la famille de Jean-Marie vivant dans l’Hérault et pour que Inouk poursuive sa scolarité et se fasse des copains.

Qu’est devenue la famille ? Inouk a 24 ans, il a fait des études de musicologie et est, aujourd’hui, facteur d’orgue en Allemagne. Jean-Marie les a quittés pour rejoindre les étoiles et Annet a accepter avec sagesse et sérénité de rester vivre à quai sur le port de Gruissan pour sillonner tous les coins de la Clape, de la nature environnante et découvrir la France ! De cet incroyable périple, Annet reconnaît en avoir tiré un enseignement très positif. Et surtout avoir la sensation d'avoir vécu pleinement sa vie, et de garder, au fond du cœur, une foule de souvenirs pour le reste de son existence. Ensemble, Ils l'ont fait ! Cette parenthèse a été extraordinaire. Un moment privilégié de bien-être, de liberté, une sensation de vivre pleinement, d’être vivant et d’avoir eu sa propre destinée entre les mains. Une vie choisie qu’elle ne regrette pour rien au monde !

Les commentaires sont fermés.