01.12.2014

Daniel Leclercq sort un livre sur les menhirs du port créés par Shamaï Haber

Gruissan Daniel Leclercq sort un livre sur les menhirs du port créés par Shamaï Haber photo 1.JPG

Dans cet écrin si particulier, le sculpteur Shamaï Haber est intervenu avec discrétion, pour y déposer au cœur des bâtiments un ensemble sculptural complexe et vaste.

Après son premier ouvrage intitulé« L’aventure du balnéaire Gruissan Port» paru en 2013, puis «Persistances de la cabane et résistances des chalets» publié en 2014, l’auteur et urbaniste passionné, passionnant et prolifique Daniel Leclercq revient sur le devant de la scène avec la parution imminente de « Shamaï Haber/ Sculpteur – Une œuvre à Gruissan Port». Un livre de 152 pages extrêmement précis et documenté sur les menhirs et leur créateur.

En effet, Daniel Leclercq s'est interrogé sur cet ensemble monumental de pierres debouts ou couchées qui orne le port. Aucune plaque ne renseigne sur l’auteur de cette installation. Si la mémoire et la culture locale la nomment « Les Menhirs », il y a encore quelques temps (en 2008), aussi bien la mairie de Gruissan que l’office de tourisme ne pouvait indiquer le patronyme de l’artiste auteur de cette monumentale installation. Un hasard, une déambulation, une dérive urbaine dans les rues parisiennes, un soir de septembre 2010, met Daniel Leclercq face à face à un ensemble sculptural, boulevard Raspail et faisant angle avec la rue du Cherche-Midi, sur l’ancien site d’une prison militaire détruite en 1961, qui abrite la Maison des Sciences de l’Homme et l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), bâtiments où les architectes ont intégré́ à la composition urbaine un ensemble de sculptures en pierre de granit, du sculpteur Shamaï Haber, de même facture que les Menhirs de Port-Gruissan.

Qui est Shamaï Haber ? Quel est son travail ? Autant de questions auxquelles après deux ans de recherches minutieuses ce livre veut répondre de façon modeste pour éclairer la mémoire gruissanaise et réhabiliter le travail de cet immense sculpteur des Menhirs de Gruissan. Né à Lodz (Pologne), le 15 février 1922, Shamaï Haber a émigré en Israël puis est venu s'installer à Paris en 1949. Son atelier se situait à Montparnasse. Il a été très tôt reconnu comme un immense sculpteur. En 1959, à 37 ans, il reçoit le prestigieux prix Bourdelle à Paris. Giacometti, Pevsner, Zadkine, Arp, Lipschitz, Hartung et Henry Moore sont  ces figures tutélaires qui lui attribuent ce prix. Il expose régulièrement dans des galeries parisiennes et ses sculptures sont présentées au célèbre Stedelijk Museum d’Amsterdam. Artiste généreux, soucieux d’échelle humaine et d’urbanité, Shamaï Haber n’était pas du genre à soigner sa publicité. L’artiste décède en 1995 dans un atelier menacé de saisie.
Ce livre édité par Valda / Saint-Roch, paraît le 6 décembre prochain.
Info + : Pour l'achat de cet ouvrage au prix de 36,50 euros + frais d’envoi, contactez Daniel Leclercq au 06 16 85 75 99 ou par mail : danielec46@yahoo.fr afin de recevoir un bulletin de souscription.
 

Gruissan Daniel Leclercq sort un livre sur les menhirs du port créés par Shamaï Haber photo 2.jpg


 Shamaï Haber, un artiste soucieux d’échelle humaine et d’urbanité

Les commentaires sont fermés.