04.02.2015

«Gruis’ Sang» comptabilise 842 donneurs pour l’année écoulée

Gruis’ Sang comptabilise 842 donneurs pour l’année écoulée.JPG

Gruis’Sang a tenu son assemblée générale en présence d’Andrée Domenech, adjointe chargée des associations, Alain Gazo, président du comité régional des donneurs de sang bénévoles du Languedoc-Roussillon et des représentants des amicales voisines de Cuxac d’Aude. Le rapport d’activités a fait ressortir le bilan des collectes 2014 avec : 842 personnes présentées,115 nouveaux donneurs dont 12 premiers dons et 753 poches de sang total récoltées par l’EFS de Perpignan. Par rapport à 2013, c’est une baisse de 65 poches due à la suppression d’une collecte et aux collectes d’été qui sont toujours fluctuantes. Le bilan financier a fait apparaître une situation saine, avec des dépenses maîtrisées. Lors de son rapport moral, le président Lionel Borne a rappelé l’information apportée aux élèves des classes de CM2 de l’école élémentaire de Gruissan, leur venue à une collecte et la réalisation de dessins sur le don de sang qui sert à la réalisation du calendrier de l’association. Il a adressé tous ses remerciements aux donneurs, à la municipalité pour ses aides diverses, aux sponsors et à l’équipe de bénévoles qui l’entoure pour leur action et leur disponibilité lors des collectes et des autres activités. Andrée Domenech a félicité les membres de l’association pour son bon fonctionnement, énuméré les aides dont bénéficie Gruis’Sang et rappelé que la municipalité est et sera toujours solidaire. Le président régional a également félicité l’ensemble de l’équipe pour les résultats obtenus et énuméré les difficultés rencontrées au niveau national sur la venue prochaine sur le marché français d’un type de plasma (traité par solvant détergent) qui suite à une décision de justice de la cour européenne de justice, confirmée par le conseil d’état, sera fabriqué à partir de 2015 par des laboratoires privés ainsi que leur distribution aux pharmacies des hôpitaux. Il a également rappelé que des articles de loi (51,42,48) sont en préparation par le gouvernement qui envisage la commercialisation de médicaments dérivés du plasma provenant de dons non éthiques et rémunérés. Cela est inacceptable pour la fédération française des donneurs de sang bénévoles et les présidents départementaux d’où les interventions de leur part auprès des élus (Sénateurs et Députés) pour faire modifier ces articles afin de garder la transfusion connue en France depuis de nombreuses années, à savoir : le don éthique, volontaire, anonyme et gratuit. Grâce à ces valeurs, la France n’a jamais manqué de produits sanguins et les donneurs ont toujours répondu aux nombreuses demandes de l’établissement français du sang pour satisfaire les besoins des malades.

Les commentaires sont fermés.