28.02.2015

Les points principaux du dernier conseil municipal

Gruissan Les points principaux du dernier conseil municipal.JPG

Protection fonctionnelle :
Lors du dernier conseil municipal, le maire a ouvert la séance en rappelant le droit des élus à une protection fonctionnelle contre des violences, menaces ou outrages dont ils pourraient être victimes à l’occasion ou du fait de leurs fonctions. Il a également rappelé que la campagne mensongère menée par la responsable de l’association « Les 4 pattes Grussanots » relève de la diffamation à son encontre. La volonté de dénigrement, vis-à-vis des services municipaux, d’une autre association et du maire, est manifeste, notamment par des publications dans la presse et sur un réseau social. Dans ce contexte, Didier Codorniou souhaite faire valoir ses droits à une défense solide qui mettra un terme définitif à ce climat délétère. A ce titre, il sollicite l’octroi de la protection fonctionnelle des élus au titre des articles L. 2123-34 et L. 2123-35 du code général des collectivités territoriales. Le maire a proposé au conseil municipal de lui octroyer la protection fonctionnelle dans le cadre d’une plainte déposée contre X pouvant être Mme Chantal Macip pour diffamation à l’occasion notamment d’un courrier diffusé sur Facebook en février 2015 et de le mandater pour l’accomplissement de toutes les formalités nécessaires à la mise en œuvre de cette décision. La délibération a été adoptée à la majorité des membres présents ou ayant donné procuration. 3 abstentions (A.Deschamps – C. Papon – F. Rouquette).

Travaux :
L’autre point principal mentionné durant le conseil municipal a été l’aménagement et la sécurisation de la traversée du village sur la RD 32. Le maire a rappelé le mauvais état et l’absence d’accessibilité à la voirie urbaine, aux commerces et aux habitations dans l’entrée de ville côté Mandirac, la rue de la République et la Grand Rue, sur la RD 32.En effet les entrées des domiciles et des commerces donnent sur des trottoirs exigus sans aménagement « type bateau » pour circuler et accéder à la voirie. De plus, le revêtement est en très mauvais état, la voie de largeur non matérialisée avec les bords de chaussée abimés, ce qui ne favorise pas la circulation et le stationnement des véhicules. Après avoir réalisé l’avenue de Narbonne et le boulevard Azibert, la commune souhaite terminer l’aménagement de la traversée du village afin de faciliter les accès des habitants aux biens, aux commerces et sécuriser la traversée piétonne sur cette RD 32 conformément au plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics. Le montant estimatif de l’opération est de 375 000 € HT réparti : entrée de ville côté Mandirac 150 000 € HT. Rue de la République 115 000 € HT. Grand Rue 110 000 € HT. Lors de cette intervention les conduites eaux usées et eau potable, en très mauvais état,  seront remplacées par les concessionnaires. Le maire a proposé au conseil municipal de valider ce projet et de solliciter une subvention d’un montant le plus élevé possible auprès du Grand Narbonne dans le cadre des opérations de la traversée du village. Nul conseiller n’ayant formulé d’observation, la délibération a été adoptée à l’unanimité des membres présents ou ayant donné procuration.

Les commentaires sont fermés.