26.02.2015

Rugby : Un week-end d'hiver pour l'Aviron Gruissanais

Gruissan Un week-end d'hiver pour l'Aviron Gruissanais .jpg

Entraînement studieux pour les rouge et bleu qui reçoivent, dimanche, leurs homologues du Boulou

Les équipes des cadets de Lionel ont été battus 25 à 17 à Palavas et les juniors de Marcel, après un match heurté, se sont inclinés sur le petit score de 10 à 8. L'objectif est cependant atteint pour les 1/8 ème de finale du 14 mars et avant la réception de Mende, samedi 28 février, à 16 h. En ouverture, les cadets recevront les catalans de Céret à 14h30. L'équipe des Bélascains de Laurent, Hervé et Jean-François, première au classement de la poule, après un super match, a perdu de peu à Nîmes, 10 à 3. Cette équipe n'a pas de match prévu ce week-end. Le voyage en Haute-Vallée de l'Aude pour l'équipe très vaillante des réservistes des entraîneurs Hervé Tiné et Christophe Santacalina s'est soldé par un nul 29 à 29. A noter 4 essais bien construits du pilier Antonietti dès la 2 ème minute, puis de Lezcano et Pratx, suivis d’une pénalité de Romain Marti juste avant les citrons. En deuxième période, les copains de Sylvain Huertas se sont faits surprendre par 2 essais transformés des joueurs de la Haute-Vallée, 24 à 22.  Puis ce fut, une fin de match de folie durant laquelle les réservistes ont su réagir et renouer avec l'efficacité et un magnifique essai de Cheminet à la 80ème. Score final 29 à 29. L'entraîneur Hervé Tiné a déclaré :  » Nous étions venus faire un résultat. Nous repartons avec un nul. Le contrat est à moitié rempli. Vu la physionomie du match, je suis très fier d'entraîner cette équipe». Le capitaine de l'équipe Sylvain Huertas est satisfait du résultat : « Tout le monde a été courageux face à cette belle équipe de Quillan ». Pour l'équipe fanion de Thomas Clavières et Cédric Rosalen, battu sur le score de 23 à 12, du travail aux entraînements reste encore à faire. Les présidents Thierry Barthès et Jean-Pierre Grand ont mentionné : «Ce n'est pas la fin du monde. Dans un match, il y a toujours un vainqueur et un perdant. C'est nous qui n'avons pas su trouver les clefs du succès. Le challenge n'était pas le même et nos adversaires jouaient leur survie. Il faut surtout rester solidaire et se mobiliser dès dimanche pour la réception du Boulou, à Mateille».

Les commentaires sont fermés.