05.02.2014

Explosion de couleurs et de matières à l’espace d’art contemporain

 

Gruissan Explosion de couleurs et de matières à l’espace d’art contemporain photo 1.jpg

Ce mois-ci, l’espace d’art contemporain Poulet de Gruissan accueille Gom’s, Lydi, Marion de la Fontaine, Jean-Jacques Mazzella, Carlos et Jan Pander, sous le marrainage de H. Nesti et C. Barthès

Ainsi et jusqu'au dimanche 4 mars, amateurs et néophytes peuvent découvrir au gré des salles, les œuvres, de quatre peintres et deux sculpteurs.

Le premier espace accueille les toiles de Jan Pander qui fut dans une vie antérieure professeur des Beaux-Arts à Amsterdam. Après avoir dessiné ses sujets dans la cire puis poser une plaque de métal plongée ensuite dans un bain d’acide, les lutteurs de Jan Pander témoignent d’une puissance des dieux antiques. Une incroyable énergie émane de ces corps moulés semblant taillés dans le roc. Dans le même espace, les sculptures de Marion de La Fontaine représentent des personnages burlesques, espiègles, faits de céramique, résine, argile, grillage, grès, papier mâché, bois flotté et métal oxydé. De silhouettes aériennes qui dégagent une étonnante joie de vivre. Dans la seconde salle d’exposition, Carlos allie la peinture au numérique et convie les visiteurs à un voyage en 2050. Un temps futur où les robots ont pris formes et visages humains. Sur les cimaises, sa galerie de portraits de femmes idéales interpelle. Les visages d’une parfaite symétrie semblent jaillir de la toile. Céramiste, peintre, infographiste, Gom’s réinterprète les mythes, les symboles de l’humanité, les mystères de la création. Ses compositions réalisées à la main sont autant de soleils, d’astres incandescents. Des disques de céramique colorés de teintes argentées, ocrées, cuivrées. Dans la troisième salle, l’artiste peintre, Lydi présente une galerie de portraits pleine d’humour. Chacun de ses tableaux est un instantané de vie d’où émanent une liberté de ton, une fraicheur teintée de poésie, une incroyable humanité ! Artiste peintre pour cette exposition, Jean-Jacques Mazzala a travaillé l’acrylique. La présentation de ses toiles est soignée, élégante. Cadres noirs et fond blancs font partie intégrante de ses compositions. Ils mettent en évidence, soulignent la coloration vive et joyeuse de ses tableaux. Du critique d’art à la Vénus de Milo, ses personnages sont traités sur le mode humoristique.

Info  + : Cette exposition est à découvrir à l’espace d’art contemporain, du mardi au dimanche, de 15h à 19h, en entrée libre, jusqu’au dimanche 4 mars.

 

Gruissan Explosion de couleurs et de matières à l’espace d’art contemporain photo 3.JPG

D’une toile à l’autre la palette de Jean-Jacques Mazzella raconte des histoires et compose l’humaine comédie.

 

 

 

 

 

07:03 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

19.11.2011

Exposition : Tourbillon de couleurs à Phare Sud

Gruissan Tourbillon de couleurs à Phare Sud 1.JPG

Les univers singuliers de 4 peintres et 2 sculpteurs sont à découvrir en entrée libre jusqu'au dimanche 18 décembre.

En cette période automnale, une explosion de couleurs jaillit des cimaises de l'espace d'art contemporain, Phare Sud. Lors du vernissage qui s'est déroulé samedi soir, sous le parrainage de l'auteur Marc Galabru, les visiteurs ont pu découvrir les œuvres originales de deux sculpteurs et quatre peintres. La première salle d'exposition est inondée de la lumière des toiles de Pascal Logeais, adepte de l'action painting de Pollock ainsi que de l’expressionnisme abstrait américain des années 1940. Le second espace accueille l'art minimaliste du peintre Wolfang Achmann, transformé en formes pures et bicolores. Dans la dernière salle, la plasticienne Muriel Bauduy-Daydé présente, sur grands formats à dominante de gris, des moments d'humanité interprétés par d'étranges personnages. Toujours sur les cimaises du même espace, Hubert Engels dévoile des silhouettes exaltées à coups de pinceau fulgurant et d'une palette de couleurs incendiaires. Côté sculptures, Michel Quéralt aspire au développement de la forme pleine et charnelle. Il en est de même pour les élégantes et minimalistes sculptures de Richard Nowakowski. D'une extrême stylisation, les œuvres de l'artiste incarnent la robustesse dans la sobriété. Cette exposition, aux univers hors normes, singuliers mais résolument harmonieux, est à découvrir en entrée libre du mardi au dimanche de 15h à 19h jusqu'au dimanche 18 décembre. Contact au 06 76 15 26 36

 

Gruissan Tourbillon de couleurs à Phare Sud 2.JPG

L'existence crue de Muriel Bauduy-Daydé

23.04.2011

Phare sud accueille une exposition haute en couleurs !

Gruissan Phare sud accueille une exposition haute en couleurs 1.JPG

Chaque mois l'association Poulet de Gruissan, nuances, formes, langage présente  des artistes contemporains confirmés.

Placée sous le parrainage de la jeune poétesse de langues occitane et française, Aurélia Lassaque, la nouvelle exposition  mise en scène par «Poulet de Gruissan»,  à  l'espace d'art contemporain Phare Sud,  a conquis le public lors de son vernissage. Ainsi jusqu'au 8 mai, les visiteurs peuvent découvrir les univers artistiques de quatre peintres et deux sculpteurs. La peinture de Sylvie Arbeaumont privilégie la couleur et la vie. Elle est imprégnée de la lumière des Corbières, des roches et des abîmes. Des villages encaissés avec leurs toits ocres et safranés, puis des villages portant les couleurs d'autres rivages de la méditerranée. Ces toiles côtoient dans le même espace les sculptures de la plasticienne Geneviève Koenig-Durieux qui utilise la technique de la cire perdue pour donner vie à ses émouvants personnages en bronze.  A travers ses huiles sur toile surréalistes, habitées par un souffle oriental, Marc de Circourt présente dans la seconde salle quelques unes de ses œuvres majeures sur le thème des déserts du monde. Les réceptacles du troisième espace accueillent les sculptures de Michèle Marquette, pourvue d'un esprit totalement créatif qui se livre en toute liberté, à sa passion véritable, celle de la recherche formelle dans la taille de la pierre dure. Son œuvre épurée, charnelle, s'adapte avec force finesse, au matériau employé. L'artiste héraultaise donne à voir la symbiose du geste, de la matière et de l'esprit. Sur les cimaise, les silhouettes et paysages agrestes de Joan-Jaume Borrut ne laissent pas indifférent. Et les toiles de Léo de Faucher  ont le pouvoir de vous emporter à travers une fuite-refuge dans l'onirisme. Une très belle exposition à découvrir  sans plus tarder du mardi au dimanche de 15h à 19 h en entrée libre.

Gruissan Phare sud accueille une exposition haute en couleurs photo 2.JPG

Les folies végétales de l'artiste plasticien Joan-Jaume Borrut 

Gruissan Phare sud accueille une exposition haute en couleurs photo 3.JPG

Les toiles de Léo de Faucher font éclater une explosion d'émotions et de sentiments lumineux  

 

Gruissan Phare sud accueille une exposition haute en couleurs 4.JPG

Village portant les couleurs d'autres rivages de la méditerranée  de Sylvie Arbeaumont 

Gruissan Phare sud accueille une exposition haute en couleurs photo 5.JPG

Marc de Circourt a pour thème de prédilection les déserts du monde

 

07.02.2011

Expo : Linda Bastide rend hommage à Marcel-Charles Gaichet

Gruissan Linda Bastide photo 1.JPG

Narbonnaise de naissance, Linda est arrivée à Montmartre à l'âge de 17 ans et ne l'a plus quitté. Éleve du cours d'Art Dramatique de Solange Sicard qui formera en son temps la jeune Signoret, un Hossein adolescent et bien d'autres. «Mannequin volant» chez Jacques Esterel, modèle chez Jacques Dessange, Linda Bastide a couru  le monde, de film en film, de défilé en défilé, de soirée en soirée.... Mais sa réelle passion est l'écriture.  En amie fidèle qu'elle était de Marcel-Charles Gaichet,  Linda  présente, du 4 au 23 février dans le hall de l'hôtel de ville et à la médiathèque,  une exposition consacrée à une partie des œuvres sensibles et fragiles de l'artiste narbonnais  A l'occasion du vernissage qui s'est déroulé à l'hôtel de ville, le vendredi 4 février, Linda a dédicacé son nouveau livre-mémoire, «Marcel-Charles Gaichet, Ou le côté d’où vient le soleil». Un livre d'art de 450 photos, 287 pages, en 200 exemplaires numérotés. Dans ce nouveau recueil,  fruit de deux ans de travail, de recherches et de rencontres fabuleuses, c'est avec une infinie patience et passion que Linda Bastide a récolté affiches, dessins, esquisses, toiles, photos, rêves et histoires.

Gruissan Linda Bastide photo 2.JPG

Ce très bel hommage nous plonge dans l'univers du peintre reconnu, et coté officiellement. Il a vécu ses premières années à Narbonne. Une enfance tranquille qui l'a conduit à Perpignan où il entre à l'école des Beaux Arts.  »Monté » à Paris, après l'école, il y a connu rapidement succès et reconnaissance. Dans son atelier Montmartrois, il employa une dizaine de personnes, pendant plusieurs années, à la création de poupées de porcelaine dont le raffinement intéressa les plus grandes stars dont il devint l'ami. En 1983, il quitta Paris, pour ne plus s'occuper que de la Berchère. Il y créa un style que  »Le Monde » évoqua en son temps, comme  »les nuits narbonnaises de Marcel-Charles Gaichet.  Le petit prince accueillait amis célèbres et anonymes à toute heure du jour ou de la nuit, faisant souffler sur la garrigue l’atmosphère vivifiante de la bohème artistique. Les nuitées au Mas de la Berchère, très longtemps ont été le must.  Ce lieu  se donnait des airs de Quartier Latin, de Montmartre, de Ménilmontant. A partir de 1995, le créateur se consacra à sa peinture qui est, comme le furent ses émotions, d'ombre et de lumière. Il a parcouru le monde pour  »les Maisons de France », choisi pour son talent de portraitiste afin de représenter un aspect de notre pays. Ce très bel ouvrage  nous donne à voir aussi tous les magnifiques portraits peints de ces femmes d’exception qu’il vénérait : Marilyn, Piaf, Barbara… Il y a  bientôt onze ans, le 20 juin 2000, Marcel-Charles Gaichet tirait sa révérence laissant une empreinte indélébile dans l'histoire locale.

478px-CouvGaichet.jpg

Ce recueil a obtenu le prix 2010 des écrivains et poètes passeurs de mémoire, et  a valu à Linda Bastide une bourse d'écrivain remise par feu Georges Frêche. Avant sa disparition, le  président de la région Languedoc-Roussillon et son adjointe à la culture Josianne Collerais ont émis le souhait que ce recueil figure dans le fond local de toutes les médiathèques et bibliothèques de la région et, que l'exposition offerte par Linda à la C.A.N, composée de 75 reproductions plastifiées et encadrées de l'œuvre et de la vie de Marcel-Charles, soit  itinérante.

Cet hommage sobre rempli de poésie et d'émotion est à découvrir sans plus attendre en entrée libre jusqu'au 23 février aux heures d'ouverture de la mairie et de la médiathèque.

Gruissan Linda Bastide photo 3.JPG

Les deux improvisateurs Olivier et Alexandre de La Source s'Amuse ont fait preuve de leur talent lors du vernissage.

07:01 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

05.02.2011

Talent et émotion rythment la 86ème exposition de Phare Sud

Gruissan 86ème expo Phare Sud photo 2.JPG

 Les sculptures de Ann Elias sont le reflet d'une Afrique joyeuse, sage, libre et sauvage

Si Gruissan est entouré d'une suite d'étangs, la vie au sein de son Espace d'Art Contemporain, est une suite de rencontres. L'association Poulet De Gruissan, Nuances, Formes, Langage n'a aucune exclusive pour toutes formes de techniques nouvelles, et veut être le témoin de son temps, au plan de l'esthétisme. C'est ainsi que cet espace d'art s'avère être un berceau permanent, un lieu de culture signifiant, où nombre d'artistes dévoilent au gré des saisons des œuvres inédites en particulier, ainsi que le meilleur de leurs acquis. A l'occasion de ce nouveau rendez-vous mensuel et pour la première fois depuis 2002, Poulet était absent lors du vernissage. Mais avant son hospitalisation , le maître des lieux avait une fois de plus mis tout son talent pour soigner la mise en scène de cette nouvelle exposition à laquelle, il a tout de même participé en passant un petit coup de téléphone, pendant le discours de présentation des artistes orchestré par Danièle Herry et quelques amis de l'association. Placée sous le parrainage de Olivier Saltiel, cette exposition présente les oeuvres de 3 peintres, deux sculpteurs et un photographe. La première salle accueille les toiles du peintre animiste, Jean-Louis Rougès. Ce savoureux mélange de matières, figures, couleurs et urbanisme côtoie les sculptures élégantes de Ann Elias. La création personnelle de l'artiste statuaire, puise son inspiration dans la Nature, dans son profond intérêt pour les traditions «premières», et dans ses voyages réels ou intérieurs. Autant d’invitations à la richesse des métissages où s’abolissent les frontières. C’est ainsi que l’âme de l’Afrique l’a appelée. Imprégnant son histoire personnelle depuis des générations, elle est naturellement arrivée au creux de ses mains. Pas l’Afrique en souffrance , mais l’Afrique joyeuse, sage, libre, sauvage et belle qui vit dans son cœur. Celle qu’elle a rencontrée dans le désert ou au fond de la brousse, et même en ville chez des artistes autochtones, invitée à recueillir le secret du Feu et fabriquer ses propres bronzes.

Gruissan 86ème expo Phare Sud photo 1.JPG

Le Photographe Miguel Atana entouré du modèle Véronica Duval ( à gauche) et de l'artiste peintre narbonnais Nanou Torch' qui a réalisé de superbes body painting lors du shooting consacré aux amérindiens.

Dans la seconde salle d'exposition, les visiteurs se laisseront séduire par l'univers amérindien de la «créatrice de sensibilisation» et «modèle» Véronica Duval. Cette approche contemporaine respectueuse de la noblesse et de la richesse de ces peuples présente une série de 24 photos entoilées de couleur sépia, fruits de l'oeil affûté de Miguel Atana. Le talentueux photographe événementiel normand offre, à travers d'inoubliables clichés, un très beau voyage au cœur de la culture, la spiritualité et des coutumes de ces peuples pourvus d'un vrai sens du sacré, d'une vie simple en connexion permanente avec la nature.

Les cimaises de la troisième salle accueillent les oeuvres du peintre allemand Hatti Schwaertz qui invite le public en terre d'Aude, où les citadelles moyenâgeuses sont reines. Ces aquarelles quasi monochromes dévoilent avec pureté et finesse les Corbières médiévales. Dans ce même espace, Djebel présente ses toiles et sculptures. L'artiste contemporain tord, triture, déchire, recoud, de vieux sacs de toile de jute que le temps a imprégné de traces indélébiles. La principale caractéristique du travail de Djebel, est la mise en abîme de la notion de genre.

Cette exposition de très grande qualité est à découvrir à l'espace Phare Sud, jusqu'au dimanche 27 février, en entrée libre du mardi au dimanche de 15h à 19h. Renseignements  au 06 76 15 26 36

Gruissan 86ème expo Phare Sud photo 3.JPG

Peintre et architecte, Jean-Louis Rougès propose au public toute une série de toiles consacrées à l'urbanisme américain

08:45 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

01.02.2011

L'univers Amérindien de la créatrice Véronica Duval

Gruissan L'univers amérindien de véronica Duval photo 1.JPG

Autodidacte d'origine italienne née en Normandie, Véronica Duval suit ses études dans la ville aux cent clochers – Rouen – avant de rejoindre Paris. Elle devient publiciste, mannequin, décoratrice, voix off et professeur pour réfugiés politiques. Intéressée par l'homme, ses facultés, ses pouvoirs, ses craintes, sa diversité culturelle, elle affûte une personnalité assoiffée de connaissances et de beauté. Ce parcours riche d'expériences  lui a permis de développer un style singulier. Gruissanaise d'adoption depuis près de 10 ans, Véronica est passionnée depuis sa plus tendre enfance par la culture amérindienne et à l'aurore d'un nouvel horizon, elle crée aujourd'hui une thématique sur ce peuple autochtone qu'elle offre au public par le biais de la photo. Non pas derrière l'objectif, mais devant en devenant «créatrice de sensibilisation». Avec la complicité du photographe normand Miguel Atana, elle a choisi minutieusement  pour le shooting des lieux audois tels que Fontjoucouse, les salins de Gruissan, le ranch camarguais de Narbonne, la fauconnerie en pays cathare de Cazillac ainsi qu'un python, une mouflette, un aigle et des chevaux comme compagnons. Véronica a également apporter une attention particulière aux vêtements traditionnels qu'elle a déniché aux gré de ses pérégrinations et au body painting réalisé avec brio par l'artiste peintre narbonnaise Nanou Torch'. Le tout donnant naissance à une mise en scène brillamment orchestrée qui fait revivre et honore ces temps anciens.

Gruissan l'univers amérindien de Véronica Duval photo 3.JPG

Au fil de l'exposition, à découvrir à l'espace d'art contemporain  Phare Sud, jusqu'au  dimanche 27 février, les visiteurs se laisseront séduire par  cette  approche contemporaine respectueuse de la noblesse et de la richesse de ces peuples présentée par une série de 24 photos entoilées de couleur sépia. L'oeil aiguisé du talentueux photographe événementiel Miguel Atana offre un très beau voyage  au cœur de la culture, la  spiritualité et des coutumes de ces peuples trop souvent oubliés pourvus d'un  vrai sens du sacré, d'une vie simple en connexion permanente avec la nature.


Chaque œuvre est dotée d'un nom symbolique faisant référence  aux  dialectes Sioux Dakota, Lakota ou Nakota. Généreuse et profondément humaine,  en attendant de créer sa propre association qui se nommera Talawapi, Véronica reversera une partie des bénéfices de la vente des photos à l'association varoise « Hanto Yo » qui s'attache à aider ces peuples avec leurs  moyens en étant actif grâce à des actions concrètes menées sur place  sur les réserves du Sud Dakota, Pine Ridge and Rosebud.

Gruissan l'univers amériendien de Véronica Duval photo 2.jpg

Ce très bel hommage aux amérindiens est à découvrir sans plus tarder, en entrée libre à l'espace Phare Sud, du mardi au dimanche de 15h00 à 19h00, jusqu'au dimanche 27 février. Renseignements  au 06 76 15 26 36.

 

13:28 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

31.12.2010

Expo : Phare Sud accueille 4 peintres et 2 sculpteurs d’envergure

Gruissan Expo Phare Sud photo 1 chorale chiffon Rouge.jpg

Marraine de l’exposition, la chorale Chiffon Rouge a enchanté le public de Phare Sud, samedi dernier

Dernièrement, le vernissage de la nouvelle exposition présentée à l’espace d’art contemporain par « Nuances-Formes-Langage », s’est déroulée dans une chaleureuse ambiance. Cet ultime rendez-vous de la saison 2010 fut l’occasion d’échanges privilégiés entre un public averti, les artistes exposants et la chorale « Chiffon Rouge », marraine de l’exposition. Pus de 300 personnes ont pu découvrir, dans ce lieu incontournable de culture, les univers artistiques de quatre peintres, deux sculpteurs et apprécier le répertoire de chants révolutionnaires interprétés avec brio par 50 choristes sous la direction de Martine Vidal. Cette soirée a rencontré un vif succès et le public a pu découvrir au gré des salles une très belle exposition.

Le peintre-plasticien Joan Jaume Borrut parcourt le monde depuis une trentaine d’années, essentiellement l’Asie du sud est et la Chine. Des clichés pris au gré de ses pérégrinations, il répand sur le papier des largesses d’encres colorées donnant naissance à des suite paysagées - ciels, montagnes, arbres, lagunes - qui génèrent une dynamique.

Tout enfant déjà, Francette Monet dessinait et peignait. Plus tard aux Beaux-Arts, la pratique de croquis d’après modèle vivant lui a insufflé le besoin de travailler en volume, de construire, de façonner. Ainsi les réceptacles de Phare Sud accueillent ses sculptures d’argile nées de son imagination ou inspirées de modèles.

Frédéric Pauthal façonne à travers ses toiles le paysage urbain. Les zones industrielles, l’environnement des cités, les bâtiments montrent la perspective et la profondeur délivrées de toute fonction signifiante pour l’esprit.

Alain Del Parent jongle avec les matières sur toiles révélant des silhouettes monochromes, des membres tronqués, des corps enflés. Ses œuvres représentent toutes les facettes de l’existence, attirent et impressionnent.

Marina Di Dona sculpte le gré dans un style figuratif voir impressionniste. Ses dernières créations représentent un groupe de garçons aux faciès sauvages chantant sous les feux de la rampe. Ses choristes grimaçants interpellent. Est-ce qu’ils crient, chantent ou pleurent ? Cette chorale, loin de laisser indifférent, s’impose dans une élégance théâtrale.

Gruissan Expo Phare Sud photo 2 Marina di Dona.jpg

Expressionniste, la peinture de Duvàn présente des vibrations chromatiques originales puisées entre l’Europe et la Colombie. Comme le souligne Poulet de Gruissan, maître des lieux : « l’artiste cultive avec Vélasquez, une connivence subtile, ayant comme guide, l’intelligence de l’œil au service du pinceau ».

Gruissan Expo Phare Sud photo 3.JPG

Cette exposition rassemblant six artistes de talent est très certainement la plus belle exposition de l’année 2010. A découvrir sans plus tarder en entrée libre du mardi au dimanche de 15h à 19h, jusqu'au 16 janvier. Renseignements au 06 76 15 26 36.

06:02 Publié dans Expositions | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |