11.02.2015

Jean-Louis Silvestre présente « Ô Dunes …Dunes » aux amis du CEC

Gruissan Jean-Louis Silvestre présente Ô Dunes Dunes aux amis du CEC .JPG

Après l’assemblée générale ordinaire du Cercle d’Études Citoyennes, Jean-Louis Silvestre venait présenter son livre «Ô Dunes, dunes». Ancien fonctionnaire à l’ONU Jean-Louis Silvestre bien connu des gruissanais a consacré ses loisirs à l’association « Les Amis de la Bamba » association qu’il a créée, associant humanitaire et sport. Depuis 25 ans (1989-2014) l'Association les amis de Bamba n'a cessé d'œuvrer au Mali en mettant en chantier une véritable chaîne de solidarité autour d' une trentaine de micro-projets au service des populations du Sahel notamment à Bamba (irrigation des jardins, éolienne, coopérative artisanale, banque microcrédit, réhabilitation du dispensaire...) mais aussi à Tombouctou, à Kidal et à Gao (jumelage école d'infirmiers(ères) avec celle de Narbonne,) (jumelage MJC Gruissan et lycée Saneye de Gao avec un pont numérique compte tenu des difficultés actuelles à cause de la guerre au Nord Mali). La course à pied étant un vecteur de motivation pour récolter des fonds (La Bamba, La Foulée des Éoliennes, les 448 courses en France et à l'étranger 24 marathons, 36 semi-marathons, 2x 100 km à Cabestany et Millau, La diagonale des Fous, La France en Courant par équipe et Paris-Gao-Dakar soit 6600 km en relais par équipes de 12 coureurs. Le livre intitulé : «O Dunes... Dunes» est un recueil de ces différents parcours, de sites sahariens, de projets entre populations mais aussi un encouragement à faire évoluer les relations du concept : sport et humanitaire par dessus les deux rives de la Méditerranée. Le livre est dédicacé au profit des écoles endommagées : « on donne ce que l'on veut ou ce que l'on peut ... » a souligné Jean-Louis.

10.02.2015

Le palmarès du concours «décorons nos maisons»

Gruissan Le palmarès du concours décorons nos maisons.JPG

L’ensemble des lauréats de ce sympathique concours

Lancé par le conseil municipal des enfants, le concours «Décorons nos maisons» a vu le jour en 2005. Pour cette neuvième édition, pendant la période des fêtes, les quartiers de Gruissan ont été visités par le jury composé des élus enfants. Les habitations individuelles étaient une fois de plus ornées de guirlandes lumineuses de toutes sortes, de pères Noël grimpants, de sapins décorés, rendant le choix plus difficile pour l’attribution des prix. Chaque maison a été notée par tous les membres du jury selon le type et la particularité du décor. C’est la maison qui a obtenu la meilleure moyenne du quartier qui a été primée. Il en a été de même pour le choix des vitrines des commerçants. La remise des prix a eu lieu à l’hôtel de ville en présence du maire, d’élus et délégués de quartiers.

Le palmarès 2014 :


Dans la catégorie habitation : La famille Iché, la famille Mothes, la famille Voiron et la famille Cauquil décrochent la première place. Deuxième place pour la famille Abily, troisième place pour la famille Arangois, quatrième place pour la famille Ques, cinquième place pour la famille Benezeth et sixième place pour la famille Blanvilain.


Dans la catégorie commerce, c'est la boulangerie Malet qui a remporté la première place, suivit par L’@gence By Alex et la Maison de l’Ange.

Gruissan d’Autrefois à la médiathèque

Gruissan d’Autrefois à la médiathèque.jpg

Le bureau des bénévoles de Gruissan d’Autrefois

L’association Gruissan d'Autrefois a été chaleureusement accueillie à la médiathèque par Sylvie Anthony les 28 et 31 janvier lors des séances de dédicaces des tomes de Gruissan d'Autrefois. L’association a reçu de nombreux visiteurs, des gruissanais de souche représentant de vieilles familles de Gruissan et des gruissanais de cœur qui apprécient le village depuis longtemps et l'ont adopté. Gruissan d’Autrefois remercie le public pour l’intérêt qu'il porte au patrimoine du village ainsi qu’André Bedos, adjoint à la culture pour son implication à cette action.

09.02.2015

Le cinéma local, bientôt à l'honneur avec «Du bleu au-dessus des toits»

Gruissan Le cinéma local à l'honneur avec «Du bleu au-dessus des toits».JPG

C’est dans une joyeuse ambiance que le réalisateur Stéphane Kowalczyk accompagné de Michel Sidobre, Patrick Milani et Philippe Kern est venu présenter, mercredi 4 février, à l’hôtel de ville, «Du Bleu au-dessus des toits». Pour la première fois, le travail local de ce réalisateur indépendant va être diffusé grâce à Ciném'Aude dans 5 salles du département. A Gruissan, c'est au cinéma du palais des congrès, le vendredi 13 février à 21H, que le public est invité à découvrir cette création contemporaine et avant-gardiste qui lève le voile de manière non verticale sur ce que sera le monde de demain.

D'après un scénario de Patrick Milani, tiré de sa trilogie «Les chemins de la servitude», tourné en grande partie dans l’Aude avec une quarantaine d'acteurs de la région, trente lycéens de Diderot-Eiffel et le chanteur Kiko, ce film plein d’humour et d’humanisme rend compte avec esprit des problèmes majeurs de notre société en mettant en scène un trio singulier. Michel Sidobre, Serge-Elie Masson et Patrick Milani interprètent les trois personnages principaux qui décident que puisque le monde les rend malheureux, il faut le changer! Pour ce faire, ils vont déborder d’idées saugrenues afin de créer «le buzz». Ainsi, sous la forme d'un road movie, ils vont tout tenter pour se faire remarquer afin de colorer leur quotidien et faire connaître leurs revendications à la France entière. Les trois compères, un brin déjantés, ont de bonnes idées mais ne sont pas de bons stratèges. De ce fait, leurs tentatives ne vont pas forcément atteindre à tous les coups leur cible. Pourtant, insensiblement, en même temps qu'ils osent, la révolte gronde, le monde est en train de changer. Dans ce film de proximité profondément optimiste, une partie des personnages est librement inspirée de personnalités locales. Comme le souligne Stéphane Kowalczyk : «Patrick Milani est un véritable artiste. Il a su avec brio transfigurer le réel dans le scénario». A n'en point douter le public sera agréablement surpris par cette œuvre originale dans laquelle le rire est de rigueur! A noter que cette projection se déroulera en présence du réalisateur et des comédiens qui ne manqueront pas de mener le débat en fin de séance.

Info + : Tarif plein 5 euros. Tarif réduit 3 euros.

08.02.2015

Bilan et perspectives pour la ville aux rencontres citoyennes

Gruissan Bilan et perspectives pour la ville aux rencontres citoyennes photo 1.JPG

Lundi 2 février avaient lieu les rencontres citoyennes. L’occasion pour le maire Didier Codorniou de présenter ses vœux à la population et d’exposer le bilan de l’année écoulée, les finances et les projets de la commune pour 2015. Un évènement toujours très suivi par les gruissanaises et les gruissanais.

Après avoir rappelé le contexte économique national et la baisse globale des recettes pour la ville avec une perte de près de 1 million d’euros de dotations d’état entre 2014 et 2017, Didier Codorniou a présenté des résultats positifs de la politique mise en place depuis la crise de 2008 avec une stabilisation des dépenses de personnel, une baisse des charges à caractère général, la maîtrise des dépenses de fonctionnement et la poursuite du désendettement. Pour le budget 2015 : 2 312 991 euros sont alloués au cadre de vie, 1 075 969 euros à la culture et au sport, 1 223 965 à la famille, 460 188 à la solidarité, 3 446 274 à l’économie et tourisme, 4 561 466 à l’administration des services, 166 436 à la citoyenneté et 1 336 346 euros à la sécurité. Parmi les projets 2015 les plus importants, ont été présentés : la réalisation de 30 nouveaux logements collectifs et individuels aux Ayguades et la poursuite de la réalisation d’autres logements sociaux sur la commune. Du côté de l’action jeunesse, un dispositif « passe ton permis-passe ton BAFA » va permettre aux jeunes de 17 à 25 ans de bénéficier d’aides au financement. Une carte jeune va également être créée. Au niveau de la sécurité, la police municipale va être dotée d’équipements de protection, les effectifs vont être renforcés. La vidéo surveillance sur le port et la remise aux normes de sécurité des bâtiments publics sont également prévues. D’importants travaux vont avoir lieu sur le port avec la réalisation de pontons : 400m linéaire bassin 1 et 2 pour 200 bateaux pour un budget de 2 000 000 d’euros HT, la création de la maison des plaisanciers pour un montant de 300 000 euros HT, la réfection des quais (400 000 euros HT) et le mouillage organisé dans l’avant port pour l’amarrage estival (300 000 euros HT). Du côté du tourisme, l’ouverture de la salle cardio fitness de 200M2 est prévue début mars.  Le centre balnéoludique va accueillir 4 cabines de massage, de nouveaux jeux d’eau, un hammam relooké, de nouvelles douches à jet et un sauna extérieur. Concernant l’oenotourisme, l’aménagement prévu est l’équipement en nouvelles technologies de 4 caveaux vignerons pour un montant de 365 000 euros HT dont 50% financés par l’Europe. Après le tour d’horizon des animations principales, le maire et l’ensemble du conseil municipal ont remis la médaille d’honneur de la ville à Fausto dos Santos (ancien conseiller municipal) pour sa forte implication au sein de la vie associative de la ville.

Gruissan Bilan et perspectives pour la ville aux rencontres citoyennes photo 2.JPG


Cette formule de présentation a attiré 450 personnes au palais des congrès

La LPO communique : Cas grave de braconnage sur Gruissan

Fin août 2014, un cygne tuberculé a été tué suite à un tir de grenaille de plomb dans un marais gruissanais. Ce cas grave de braconnage, qui plus est avec l'utilisation de munition prohibée en zone humide, doit être sanctionné. Le cygne tuberculé est une espèce d’oiseau protégé par la loi française. A ce titre, toute destruction d’individu peut faire l’objet de sanctions pénales, prévues à l’article L. 415-3 du code de l’environnement. De plus, l’emploi de munition à grenaille de plomb est prohibé sur les zones humides définies par des arrêtés ministériels applicables à compter du 1er juin 2006. Cet acte de braconnage ayant eu lieu sur le Domaine Public Maritime, l’utilisation de plomb y est bien interdite. La LPO Aude espère que les auditions des nombreux témoins puissent aboutir à un résultat concluant. Notre association demande aux services de l'Etat ainsi qu'à la justice que tous les moyens possibles soient mis en place pour mettre à jour le coupable de ces faits non excusables. Dans le cas contraire, l'impunité de cette exaction mettra à mal toute la politique et les actions mises en place par l’État, l'ensemble des Association de Protection de la Nature et de leurs partenaires gestionnaires d'espaces naturels. Pour rappel, dans l'Aude ce sont plus de 10 individus d'oiseaux protégés tués ou blessés par arme à feux qui sont découverts par an sans qu'aucun coupable ne puisse être sanctionné faute de témoins. La LPO Aude a d'ores et déjà déposé plainte pour ces infractions et se portera partie civile.

07.02.2015

La 122ème expo à l'espace d'art accueille 6 artistes d'envergure

Gruissan La 122ème expo à l'espace d'art accueille 6 artistes d'envergure photo 1.JPG

Après un mois et demi de repos bien mérité, les amis de Poulet de Gruissan, Nuances, Formes, Langages ont accueilli, samedi soir, dans une belle ambiance, 300 personnes venues découvrir la nouvelle exposition mensuelle de l’espace d’art contemporain. Les chants engagés de la chorale «Chiffon Rouge», la présentation des artistes par l’équipe des «Mille Poètes» avec à sa tête Philippe Lemoine et le discours très émouvant en faveur de la culture d’André Bedos, adjoint au maire, ont donné une touche spéciale à ce vernissage. Cette soirée a rencontré un vif succès et le public a pu découvrir au gré des salles une très belle exposition. Le premier espace présente la série de toiles d’inspiration marine de Françoise Combes. L’artiste peintre puise essentiellement son inspiration dans la nature et transmet l’enchantement par des couleurs étincelantes et la maîtrise des aplats. Ses œuvres captent le regard et invitent au voyage vers un ailleurs serein et lumineux. Les réceptacles du même lieu accueillent, les sculptures à géométrie variable de Gilbert Barbaro. Ses créations épurées, en couleur « vert de gris » s'adaptent avec force finesse, aux matériaux employés. L'artiste donne à voir la symbiose du geste, de la matière et de l'esprit. «L'Arbre me Dit» est le nom de la série d’œuvres réalisées à partir d’écorces de platanes ou de branches d’arbres de Françoise Bonhour alias «Vitrago». Sur la toile, les écorces peintes s’harmonisent et dévoilent son amour pour la nature. L’artisan potier-céramiste Michel Goldstyn propose un décor géométrique mat, brillant et très innovant, composé de vases, tasses et objets de décoration aux lignes épurées. L’artiste a également laissé libre cours à son imaginaire en créant une rotative et des planches en porcelaine en hommage à Charlie Hebdo. Dans la troisième salle, Marie-Luce Soubabere présente ses peintures à l’acrylique et ses estampes de gravure sur bois. Dans chacune de ses œuvres aux traits délicats et à l'esthétique raffinée, des signes subliminaux, des animaux et symboles mythologiques évoquent les traces de cultures intemporelles. La peinture de Champieux émeut. Considéré par nombre de ses pairs, comme maître non-figuratif, l'artiste agathois s'exprime avec le blanc, le gris, le bleu et le rouge. Le vécu, la technique, le désir, l'imaginaire ainsi qu'un immense talent sont tous les ingrédients qui composent ses créations. Info + : Cette exposition est à découvrir jusqu’au dimanche 1er mars, en entrée libre, du mardi au dimanche de 15H à 19H. Renseignements au 04.68.75.52.42

Gruissan La 122ème expo à l'espace d'art accueille 6 artistes d'envergure.JPG

Hommage à Charlie Hebdo de Goldstyn sur plaque de porcelaine

La 122ème expo à l'espace d'art accueille 6 artistes d'envergure photo 3.jpg


Marraine de l’exposition, la chorale du Chiffon Rouge a enchanté le public lors de la soirée d'inauguration