26.10.2009

L'érosion du patrimoine végétal préoccupe la Société botanique

IMG_7951.JPG
Les Amis du Pech Maynaud se sont réunis mercredi dernier en assemblée générale autour de leur président, Jean-Claude Courdil et en présence de Christine Delrieu, maire adjointe en charge de l'environnement. Après avoir déploré la perte de deux membres et amis fidèles, François Marty et Paul Tollet, Jean-Claude Courdil a présenté le rapport moral faisant état d'une année écoulée durant laquelle de nombreuses sorties botaniques suivies par un public de plus en plus important ont été assurées.

Du côté des réalisations effectuées, l'association a participé activement au Forum des Associations qui s'est déroulé le 12 septembre. La Société botanique représentée par un stand a vu passer beaucoup de monde et enregistré plusieurs adhésions. Un diaporama décrivant ses activités  tournait en boucle et permettait à chacun de s'informer sur leur travail. L'association a toujours autant de sollicitations pour des  renseignements sur le monde végétal. Elles émanent du public, de journalistes ou de la part de chercheurs, parfois de l'étranger, qui veulent découvrir la flore locale. Il est heureux de constater l'adhésion toujours plus importante du public à la cause environnementale. Le pourcentage de touristes de passage est de plus en plus important dans les sorties.Ce fait est un indicateur irréfutable, soit de l'intérêt croissant du public pour son cadre de vie environnemental, soit de l'augmentation de la fréquentation de la station par les touristes. Sûrement les deux conjugués. Les Amis du Pech Maynaud espèrent que les services municipaux et les services de l'Etat garants de la bonne santé de l'environnement et de la biodiversité sont conscients de ce problème et mettront en place des dispositifs de protection d'un patrimoine en très forte régression.

En ce qui concerne les interventions, cette année encore la Société botanique déplore quelques atteintes au patrimoine végétal pour lesquelles elle a dû intervenir. Qu'elles émanent du public ou des services officiels il faut reconnaître qu'elles ont souvent pour origine l'ignorance. Ainsi l'épisode du troupeau de moutons dans le Rec est un exemple de ce qu'il ne faut pas faire, même si l'initiative pouvait paraître louable. Quelques autres déprédations ont encore mobilisés les membres comme : la disparition des panneaux de protection de la Vieille Nouvelle que la municipalité a remis en place très rapidement. La protection de ce lieu est vitale en raison de la rareté des espèces halophiles qui s'y trouvent. Les prélèvements d'espèces comme les orchidées ou tulipes, mais aussi un prélèvement de centaurée de la Clape. Mais aussi le passage de l'épareuse de la DDE responsable de la destruction de nombreuses plantes protégées en bordure de la route de l'Ayrolle. La municipalité a appuyé cette protestation auprès du conseil général. De ce fait, la lente mais inexorable érosion du patrimoine végétal reste à l'ordre du jour. Pour cela les membres de la Société botanique qui font part de leurs constatations au cours de leurs  promenades dans les espaces naturels, constituent un réseau très précieux, une arme qui à défaut de les empêcher, contribue à limiter les dégradations. Permettant ainsi d'intervenir au plus vite.

4.JPG

Du côté des projets , le travail de l'herbier qui pour rappel est l'herbier officiel de la Société des Etudes Scientifiques de l'Aude se poursuit tout au long de l'année. Il s'est enrichi cette année de quelques espèces prestigieuses. Nous aurons l'occasion de vous en parler plus longuement dans une de nos prochaines édition. Comme à l'accoutumée, Les Amis du Pech Maynaud participeront au Téléthon
le samedi 5 décembre. La sortie traditionnelle sera remplacée cette année par une conférence ayant pour thème « Les graminées, un monde nourricier, vital pour l'humanité »  ouverte à tous les publics. (Palais des Congrès de Gruissan, salle amphithéâtre, à 14 h 30). L'entrée sera payante (un minimum de 2 € sera demandé) et bien évidemment l'intégralité de la somme recueillie sera versée au Téléthon.

Après la présentation par Henri Azema d'un rapport financier positif, le conseil d'administration reste inchangé. Il en est de même pour le bureau composé de Jean-Claude Courdil, président, Claire Courdil secrétaire et Henri Azema trésorier, réélus à l'unanimité.  Le montant de la cotisation reste fixé à 10 €. Il peut être adressé dès maintenant à  :  Henri Azéma, 11 avenue de la Promenade, 11120 Moussan. Infos association sur http://societe-botanique-de-gruissan.org/