28.11.2014

10262 visiteurs ont découvert une pléiade d’artistes à l’espace d’art

Gruissan 10262 visiteurs ont découvert une pléiade d’artistes à l’espace d’art.JPG

Pour les membres du bureau de l’association Poulet de Gruissan Nuances, Formes, Langages, faire vivre ce lieu est un devoir, un travail prenant mais également un réel plaisir.


La 12eme assemblée générale de l’association Poulet de Gruissan Nuances, Formes, Langages s'est déroulée, le vendredi 21 novembre, à l'espace d'art contemporain en présence des membres du bureau et d’André Bedos, maire adjoint à la culture. Cette année, encore, l’équipe qui s’investie bénévolement dans la tenue et l’animation de la galerie d’art a souhaité poursuivre l’œuvre de Poulet en permettant au plus grand nombre d’approcher des réalisations artistiques très diverses.  Mission réussie pour le petit groupe d'amis qui a su brillamment préserver le prestigieux rayonnement de la galerie, la qualité de son accueil et de ses accrochages. Ainsi, 10262 visiteurs ont pu découvrir durant les 9 expositions annuelles, les créations de 48 peintres, 28 sculpteurs et 3 photographes ainsi que les adhérents de l’ARSSEN au nombre de 11 sculpteurs, les 18 peintres de l’Atelier Narbonnais et des travaux et réalisations des résidents du foyer du Quatourze de Narbonne. Tout au long de l’année, la galerie a reçu, les jeunes du centre aéré, ceux du foyer du Domaine du Quatourze et les élèves de Gruissan, de la maternelle et de l’école élémentaire, venus avec leur professeur pour découvrir les œuvres exposées, les commenter, voire les reproduire. Viennent grossir le nombre de visiteurs toujours plus nombreux, des pensionnaires de la maison de retraite, des résidents de foyers pour enfants et adultes handicapés. Les vernissages mensuels ont réuni, à chaque fois, dans une chaleureuse ambiance, entre 150 à 200 personnes de tous horizons. Ces rendez-vous mensuels furent comme d’accoutumé parrainés par une personnalité et comme cela se faisait du temps de Poulet des textes de présentation écrits par Philippe Lemoine, président de l’association « Mille poètes » ont présenté en termes choisis le travail et les intentions des artistes. En juin, l’association a organisé sous la pinède du bois de l’étang « La Ronde des arts » qui a réuni 65 artistes peintres, sculpteurs, romanciers, poètes et chanteurs. Cette manifestation associée à la fête de la musique a attiré un public nombreux. Pour l’année 2013/2014, l’association comptabilise 249 adhésions dont celles de 104 artistes. Soit une augmentation par rapport à l’année précédente qui comptait 197 adhérents. Le planning des expositions pour 2015 est déjà complet et les membres de l’association travaillent actuellement sur l’organisation de 2016. Pour 2015, nous pouvons déjà dévoiler deux manifestations artistiques importantes, à savoir : l’exposition de Pascal Bizern à partir d’un recueil de nouvelles et une exposition de Loul Combres et Geneviève Tixador. L’association a également en projets l’organisation de quelques soirée à thèmes (conférences, soirée poésie …). De nouveaux rendez-vous culturels qui à n’en point douter en satisferont plus d’un !


25.11.2014

La galerie d’art dévoile les créations de 7 artistes

Gruissan La galerie d’art dévoile les créations de 7 artistes photo 1.JPG

Les artistes lors du vernissage de la 121ème exposition mensuelle parrainée par le pianiste Michel Pascal.

Ce mois-ci, l'espace d'art contemporain présente, en entrée libre, jusqu'au dimanche 14 décembre, les œuvres de quatre peintres, deux sculpteurs et un photographe. La première salle propose les sculptures en céramique de Martine Baker qui vit sur les rives de la baie du Robert à Pointe Hyacinthe en Martinique. C’est avec dextérité que l’artiste joue avec les éléments terre, eau et feu et travaille plus particulièrement la technique du raku pour donner naissance à une série de poissons et de personnages savamment émaillés, hauts en couleur et entièrement réalisés à la main. Des créations contemporaines, minimalistes porteuses de symbolisme et d’humanité. Sur les cimaises du même espace, les photographies, du voyageur Piscénois, Marc Deotte, éveillent les sens. Du plus petit détail au paysage grandiose, ce passeur d’images donne une identité particulière à chaque lieu qu’il visite. Ces clichés argentiques dévoilent le monde et ses interrogations avec une profonde pudeur et sensibilité. La seconde salle d’exposition accueille les enluminures de Marie Vandewynckle. Bercée par ses rêves d'Orient, inspirée par les miniatures persanes, l’artiste utilise du papier transparent sur lequel l’or est déposé. Justesse et délicatesse des lignes, harmonie des motifs, colorimétrie nuancée : L’effet est captivant. Des parcelles de lumières étincelantes, élégantes et spirituelles qui invitent à rejoindre l’infini. Dans la troisième salle, Brigitte Curveillé révèle sa sensibilité dans ses œuvres picturales qu’elle décrit comme étant des autoportraits émotionnels lisibles à un temps donné. Son travail se veut être une réflexion sur l’apparence des choses. Toujours sur les cimaises, chaque toile du peintre et musicien Günter Schwartz est une partition au graphisme élaboré. L’écriture musicale dévoile des fragments de paysages et quelques fois de vagues silhouettes que chacun interprète au gré de son imagination. Pour l’artiste, peinture, poésie et musique sont un même langage. Sur un autre registre, Francine Jaumes créé des œuvres vivantes : des silhouettes longilignes sculptées dans une racine d’où se dégage une réelle sensualité. Lisses, douces, parfois, tourmentées, ses œuvres en bois sur socle de métal ou de pierre sont intemporelles et d’une grande élégance. Symphonie automnales, gerbes de feuilles et envolées lyriques jaillissent des tableaux de Hatti Schwartz. Des compositions originales, raffinées, harmonieuses, remplies de poésie. Info + : Exposition à découvrir tous les jours (sauf le lundi) de 15H à 19H à l’espace d’art contemporain « Poulet de Gruissan». Renseignements au 04.68.75.52.42

Gruissan La galerie d’art dévoile les créations de 7 artistes photo 2.JPG


Dans la première salle les sculptures de Martine Baker côtoient les photographies de Marc Deotte

21.10.2014

120ème exposition mensuelle à l’espace d’art contemporain

Gruissan 120ème exposition mensuelle à l’espace d’art contemporain photo 1.JPG

Ce mois-ci ce sont 6 artistes peintres et sculpteurs qui exposent leurs œuvres jusqu'au dimanche 9 novembre. Ainsi amateurs et néophytes vont découvrir au gré des trois salles d'expositions les tableaux de Roland Rebuffy, pour lequel il est évident que la matière et l’inspiration vont de pair. L'artiste gruissanais dévoile une nouvelle série de toiles, s’apparentant au Pop Art, composée de collages, de peinture et de graphs. De grands formats panoramiques de New-York où sous ses pinceaux la lumière surgit, les ombres s’entrecroisent et les gratte-ciel dansent. Le peintre Christian Keramidas travaille avec habilité technique et artistique l’acrylique qu’il enrichit de pigments et de sable. Ses oeuvres son composées de personnages sans visage, de formes et de figures d’un esthétisme raffiné qui résument ses passions de voyages et invitent à rêver. Martine Itasse modèle la terre crue, harmonise raku et bois flotté pour donner naissance à des femmes africaines accompagnées d’enfants. Des sculptures empreintes de délicatesse, de grâce, de beauté et de sacré. Par sa perception de la vie, entre imaginaire et réalité, l'artiste propose une vibration perpétuelle de la matière. L’aquarelliste Rosemary Constentin, présente avec minutie et dextérité, des portraits d’une profonde humanité et des paysages naturels et marins, aux couleurs chatoyantes. C’est avec une extrême sensibilité et une parfaite maîtrise que l’artiste propose des ambiances qui incitent au voyage. Sculpteur, modeleur, portraitiste à l’imaginaire ingénieux, le sculpteur Olivier Delobel possède un sens aigu de la scénographie et présente avec audace des corps et des personnages en terre cuite aux attitudes insolites, cocasses, baroques d’un esthétisme urbain et contemporain. Dans un autre registre, le peintre plasticien Serge Tirefort expose «  la Tétralogie de l’anneau des Nibelungen » : un cycle de quatre opéras de Richard Wagner inspirés de légendes germaniques et scandinaves. Des toiles théâtralisées, métaphoriques, usant  tour à tour de couleurs brillantes, mates ou opaques qui jouent avec les ombres et la transparence. Cette exposition est placée sous le parrainage du guitariste Olivier Saltiel, qui pour le plus grand plaisir de l'assemblée, le soir du vernissage, n'a pas manqué de jouer quelques morceaux. Info + : Exposition à découvrir, en entrée libre, du mardi au dimanche, de 15h à 19h, jusqu’au 9 novembre.

120ème exposition mensuelle à l’espace d’art contemporain photo 2 sculptures de Martine Itasse.JPG

 Sculptures de Martine Itasse

 

15.09.2014

L’espace d’art contemporain dévoile le précieux travail de 7 artistes

GRuissan L’espace d’art contemporain dévoile le précieux travail de 7 artistes photo1.JPG

La réputation des expositions à l'espace d'art contemporain n'est plus à faire comme en témoigne le grand nombre d'amateurs présents à chaque vernissage. Lors du dernier rendez-vous mensuel le public fut une fois de plus nombreux pour découvrir et apprécier les univers éclectiques de quatre peintres et trois sculpteurs, mis en scène par les amis de Poulet de Gruissan, Nuances, Formes, Langage. La première salle d’exposition accueille les toiles hautes en couleurs de l’artiste peintre narbonnais Pierre Vacher. Sa nouvelle série est consacrée à Gruissan : le village, les chalets, le port, les rugbymen, le kite et le windsurf. Sur les réceptacles du même espace, Mattia Polli présente des œuvres architecturales en marbre, terre cuite, métal et bois. Des sculptures au graphisme dépouillé, aux lignes fluides, empreintes de sobriété et de délicatesse. Dans la seconde salle, « 100 A », Jacques Santacatalina, peintre, plasticien gruissanais offre des compositions d’un expressionnisme abstrait et d’une intense modernité. L’artiste multiplie les techniques mixtes, les couleurs jaillissent, les matières se superposent et s’harmonisent à des objets récupérés et parfois insolites. Sur les cimaises du troisième espace, du figuratif à l’abstraction, les toiles aux couleurs chaudes de Rémy Bertrand convient à un plaisant voyage vers des terres connues et pourtant lointaines, vers des profondeurs végétales, minérales, symboliques, d’une extrême et rare élégance. Le sculpteur sur métal Hassan Oualli présente son incroyable bestiaire. Des œuvres tridimensionnelles fantasmagoriques, oniriques qui hypnotisent. DoMondo se définit comme « un peintre tactile » qui utilise des matières hétéroclites (ciment, plâtre, végétaux, papiers, colle, goudrons, textiles) mélangées à la peinture à l’acrylique ou à l’huile. Elle peint des visages, des corps et des regards rencontrés lors de ses voyages réels ou imaginaires. Ses toiles sont saisissantes d’humanité. Clo met en scène d’étonnantes sculptures en fil de fer habillées de textiles tressés, torsadés. Chacune de ses  subtiles parures racontent une histoire et offrent un ballet d’un esthétisme futuriste. Clo et DoMondo travaillent également à quatre mains et mêlent le « fil à retordre » de Clo à la peinture de Do. Leurs œuvres communes font resurgir l’ultime fragilité de la vie, les souffrances, tels des scarifications que l’on aurait envie de caresser ou des tatouages que l’on souhaiterait décrypter. Un défilé de mode mettant en lumière les bijoux en tissus et métal de l’artiste Clo est venu ponctuer comme par magie ce vernissage qui en a séduit plus d’un !  Info + : Exposition à découvrir, en entrée libre, du mardi au dimanche, de 15h à 19h, jusqu’au 5 octobre.

GRuissan L’espace d’art contemporain dévoile le précieux travail de 7 artistes photo 2.jpg

Les portraits de DoMondo sont saisissants d’humanité

GRuissan L’espace d’art contemporain dévoile le précieux travail de 7 artistes photo 3.JPG

Un défilé de mode a mis à l’honneur les singuliers bijoux de l’artiste Clo

25.09.2013

Première expo pour Laurent Bonneau : un artiste doté de talents multiples

Gruissan Première expo pour Laurent Bonneau doté de talents multiples.JPG

Laurent Bonneau présente pour la première fois au public, une trentaine de grands formats

Bordelais d'origine, Narbonnais de cœur, Laurent Bonneau, 25 ans suit, dès le lycée, un cursus artistique afin de poursuive par la suite des études de cinéma d'animation à la prestigieuse école Estienne à Paris. Durant sa seconde année d'étude, avec son frère Julien, il signe aux éditions Dargaud pour la trilogie «  Metroplotitan ».  En 2008, il entre à l'École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en section Photo-Vidéo. Désormais diplômé, il vit à Narbonne, en continuant l'alliance du dessin avec la réalisation de courts métrages. Récit intimiste, sa dernière bande dessinée intitulé « Douce pincée de lèvres en ce matin d'été » vient d'être publiée chez Dargaud et le 18 octobre prochain paraîtra son prochain album «  Rêves syncopés » en collaboration avec l'auteure Mathilde Ramadier. De Chicago à Paris, en passant par Manchester, Detroit et Berlin : une pulsation à 120 battements par minute, des milliers de gens qui dansent, des sensibilités qui explosent. Une histoire singulière sur les musiques électroniques et la vie passionnante du DJ Laurent Garnier, pionnier de la techno. Un voyage exaltant, sonore, tout en vibrations. De son travail présenté aujourd'hui pour la première fois sur les cimaises d'une galerie, l'artiste confie «  Constitués essentiellement de grands formats, peintures sur toiles et films, la lecture de ces images s'inscrit dans la restitution. C'est à dire dans une problématique générale de mon travail qui met en scène mes obsessions, représentation de corps ou de paysages inspirés de la région narbonnaise. Souvent conduit par une narration d'errance, j'ai tenté de développer un vocabulaire esthétique , expression de mes sentiments intérieurs. Ce langage n'est pas pensé comme un discours mais comme un voyage. Une représentation plastique laissant la place à une « psychologie des actes» plutôt qu'aux paroles ». Réalisations de films, dessins, bandes dessinées, peintures, portraits ou paysages, l'imagerie de Laurent Bonneau est riche et variée. Elle est la révélation de talents multiples. Son trait de dessin est subjectif, doué d'une identité qui lui est propre. A travers une peinture profondément humaine, l'artiste y transpose ses émotions. Des instants saisis qui nous entraînent sur les chemins sur les chemins du souvenir. Le poète dessine des images avec des mots, Laurent Bonneau, le peintre et dessinateur, déclame de la poésie et nous entraîne sur les voies des contes avec des images. La magie opère : chapeau l'artiste ! 

Info + :  Cette exposition est à découvrir, à l'espace d'art contemporain « Poulet de Gruissan », jusqu'au dimanche 6 octobre, en entrée libre, du mardi au dimanche, de 15h à 19H. Contact au 04 68 75 52 42

13.09.2013

Jeux de lumières et de matières à l'espace d'art contemporain

Gruissan Jeux de lumières et de matières à l'espace d'art contemporain Marie Claude Canet.JPG

Le propos de Marie-Claude Canet n'est pas d'étonner mais bien de traduire l'osmose qu'elle possède en partage avec la nature.

Dernièrement, 250 amoureux d'art ont franchi les portes de l'espace d'art contemporain « Poulet de Gruissan » pour assister au vernissage de l'exposition mensuelle marrainée par Danièle Alary et présentée par Nuances, Formes et Langage. L'occasion pour le public de découvrir des artistes confirmés et de nouveaux talents présentés par le poète Philippe Lemoine.

Cette nouvelle exposition à découvrir, en entrée libre,  accueille dans sa première salle, l'univers pictural de Marie-Claude Canet. Depuis trente ans, cette artiste narbonnaise n' a de cesse de transmettre ses émotions par les ambiances qu'elle crée dans ses tableaux avec une maîtrise parfaite de la technique mariant habilement l'eau et les pigments. Habituée des cimaises dont l'univers artistique tourne autour des eaux côtières, de ses douces lumières et de nos villages méridionaux, l'artiste propose, également, une série d’œuvres ayant pour thème la forêt brûlée de Armissan et plus récemment les 150 hectares ravagés par le feu entre Fleury-d'Aude et St-Pierre-la-Mer. Face à ces désastres écologiques, consternée et meurtrie, Marie-Claude Canet a eu le besoin irrépressible d’immortaliser ces arbres éteints à tout jamais. Néanmoins, malgré les tristes souvenirs jaillissant des toiles, on ne peut que tomber en admiration devant les fabuleux jeux de lumière. Marie-Claude Canet n'a de cesse de chercher à transmettre, à travers ses ressentis, ses émotions par les ambiances qu'elle crée dans ses tableaux. Une fois de plus, le pari est plus que réussi ! Les réceptacles du même espace présentent les sculptures, du détourneur d'objets : Jérôme Kolb. En effet, les objets insolites glanés de-ci-delà sont pour cet artiste une source d'inspiration inépuisable. Légères, aériennes, intemporelles comme en apesanteur, ses sculptures occupent et harmonisent l'espace avec une sensation de sérénité.

Gruissan Jeux de lumières et de matières à l'espace d'art contemporain photo 2 oeuvres de  Catherine cardon.JPG

La seconde salle dévoile les toiles et sculptures de Catherine Cardon qui cultive également l'art de la parole, la poésie. Le thème choisi pour cette exposition est une énigme et un défi intitulé «Seuil/passage». Une fusion des matières, la terre et le feu, le métal et les pigments façonnés afin de faire naître des pièces mélodieuses et symboliques. La troisième salle accueillent les toiles de Bruno et de Laurent Bonneau qui ont pour particularité d'exposer pour la première fois en galerie.

Gruissan Jeux de lumières et de matières à l'espace d'art contemporain photo 3 l'univers de Laurent Bonneau.JPG

Le talent n'attend pas le nombre d'années. Né en 1988, Laurent Bonneau suit, dès le lycée, un cursus artistique. De son travail présenté aujourd'hui, l'artiste confie «  Constitués essentiellement de grands formats, peintures sur toiles et films, la lecture de ces images s'inscrit dans la restitution. C'est à dire dans une problématique générale de mon travail qui met en scène mes obsessions, représentation de corps ou de paysages inspirés de la région narbonnaise. Également dessinateur de bande dessinée, mes idées évoluent vers une écriture tournée vers l'image : une représentation plastique laissant la place à une « psychologie des actes» plutôt qu'aux paroles ».

Bruno, quant à lui, est un homme énamouré, un artiste amoureux d'un peuple, celui des chalets de Gruissan. Sa peinture lui en rend hommage avec brio. Sur sa palette, les chalets deviennent un monde immuable où règne tout en beauté, une atmosphère de bien-être, de sérénité et de légèreté. Côté sculptures dans ce même espace,  Antoine Duff donne au bois forme humaine plus vraie que nature. Chaque œuvre est enfantée avec dextérité. Le savoir-faire et l'impressionnante finesse de son travail sont saisissants et ne peuvent qu'émerveiller !

Info + :  Cette exposition est à découvrir, jusqu'au dimanche 6 octobre, en entrée libre, du mardi au dimanche, de 15h à 19H. Contact au 04 68 75 52 42




 

 

18.04.2012

Exposition : Phare Sud accueille des univers singuliers riches en couleurs !

Gruissan Phare Sud accueille des univers singuliers riches en couleurs  photo 1.JPG

Les œuvres de Françoise Bourbillères, Mattia Polli, Mous Maïga, Moska,Thierry Genay et Jacinto Murrugarra sont à l'affiche de l'espace d'art contemporain.

Pour sa 98ème exposition mensuelle, l'association  Poulet de Gruissan « Nuances, Formes et Langages » accueille à l' espace d'art contemporain Phare Sud, jusqu'au dimanche 6 mai, les œuvres de quatre peintres et deux sculpteurs. Ainsi, dans la première salle, le peintre expressionniste, Jacinto Murrugarra , présente des corps en souffrances, des visages anguleux, des personnages qui incarnent la mise à nu des corps et de l'âme. Des œuvres bouleversantes de force et de sincérité. Sur les réceptacles de ce même espace, les sculptures en marbre de Mattia  Polli proposent à travers des figures aériennes toute une gamme d'émotions. La seconde salle d'exposition présente les photographies épurées de Thierry Genay. Les cimaises du troisième espace accueillent les toiles de Moussa Maïga qui doit sa peinture à la prise de risque dans l'improvisation, à la vitesse d’exécution des traits, de son geste de joueur de tam-tam qui permet rapidité et précision dans le dessin. 

La plasticienne, Françoise Bourbillères-Guelin invite le public à découvrir un univers iconoclaste. Une œuvre solide, tant expressionniste qu'onirique, de laquelle l'artiste sait faire naître une fluidité à travers de beaux accords de couleurs. Magicien-ferrailleur Moska, présente un magistral défilé de sculptures animalières faites de tiges, de plaques, de boulons et autres menus objets. De ses mains de marieur, taillées dans la tôle noircie, l'artiste biterrois s'essaie à un nouveau langage d'assembleur proche de l'art dit brut ou singulier, en utilisant du matériel hétéroclite ou la figuration s'associe à une construction intelligente finissant par franchir l'ordre des réalités.

Cette très belle exposition est parrainée par la poétesse Simone Salgas et Jean-Pierre Plazas qui se plaît à narrer les œuvres du dramaturge Vaclav Havel. L'auteur et comédien n'a pas manqué, lors du vernissage, de poser sa voix sur un monologue extrait de « L'homme poubelle », mis en scène, par son épouse, Marie-France Soulagnet. Après cet agréable intermède théâtrale qui en a séduit plus d'un, les nombreux visiteurs ont pu échanger avec les artistes et découvrir en avant-première le troisième recueil«  Portraits d'artistes » écrit par Poulet.  Info + : L'espace d'art contemporain est ouvert au public, en entrée libre, du mardi au dimanche de 15h à 19h. Renseignements au 06 76 15 26 36.

Gruissan Phare Sud accueille des univers singuliers riches en couleurs  photo 2 Moska.JPG

Moska présente un magistral défilé de sculptures animalières 

Gruissan Phare Sud accueille des univers singuliers riches en couleurs  photo 3 Jean Pierre Plazas.JPG

Lors du vernissage, l'auteur et comédien, Jean-Pierre Plazas a ravi assistance en interprétant un extrait de «  L'Homme Poubelle ».