07.10.2009

74e exposition à l'espace d'art contemporain

 mireille Richefort.JPG

Exposition d'automne haute en couleurs pour l'association Nuances, Formes, Langage qui accueille ce mois-ci pour sa 74e exposition mensuelle dans la galerie d'art contemporain Phare-Sud, cinq artistes aux univers éclectiques. Une exposition, placée sous le parrainage de Sylvie Mistral, venue présenter samedi soir, lors du vernissage, les tomes I et II d'un roman intitulé : La ferme du haut ciel, et la suite Sofia.

Côté peinture, les amateurs peuvent découvrir dès la première salle, les peintures naïves de Mireille Richefort qui amène gaîté et fantaisie dans chacune de ses toiles dotées d'humour et de poésie. Une explosion de couleurs et de personnages qui vous transportent dans un univers ludique empreint de bonne humeur.

Les cimaises du second espace accueillent, les créations originales de Dorothée Gasser qui expose ses «Fotosgraffitos». Dans ses recherches plastiques, la jeune femme a crée et inventé sa propre technique qui consiste a travailler la surface de ses photos en jouant de différents outils par grattage accompagnés d'acrylique. Cette méthode picturale met en scène toutes sortes d'œuvres kaléidoscopiques qui invitent à un enchanteur voyage.

Dorothée gasser.JPG

Sur un autre registre dans la troisième salle, l'artiste peintre normand, Stéphane Castelli s'inspire de l'architecture et des traces de l'homme afin de donner vie à des compositions libres qui témoignent d'une science du trait. Telle, sa série intitulée Urbanismes qui reflète sa vision de la ville et des villages.

Stéphane Castelli.JPG

A ses côtés, les pupitres présentent les pièces du sculpteur, Bernard Amasse pour lequel le nu est étroitement couplé à l'instrument à cordes. Entre évidence et suggestion, l'artiste présente des sculptures subtilement érotiques faites de bois, pierre, marbre ou de bronze.

Toile de Stéphane Castelli sculpture de Bernard Amasse.JPG

Toujours dans le même espace, «L'explorateur du vivant», Jean-Yves Invernon conjugue avec lyrisme dans ses toiles, graffiti et collage, giclées d'encre et dégoulinures d'acrylique teintées de nuances automnales. Aux côtés de ces œuvres débordantes d'énergie, l'artiste propose également ses sculptures faites de fer et de bois. Tel un infatigable dévoreur de matière et matériaux insolites.

Jean-Yves Invernon.JPG

Une exposition à découvrir sans plus tarder en entrée libre, du mardi au dimanche de 15 h 00 à 19 h 00 à l'espace Phare-Sud, jusqu'au dimanche 1er novembre.

L'ensemble des photos de l'exposition sont à découvrir dans l'album intitulé Expo Phare Sud octobre 2009 sous forme de diaporama