29.05.2014

Voile : 100 Milles du Golfe du Lion - Coupe de la ville

 

Gruissan Voile Les 100 Milles du Golfe du Lion .JPG

Cette année la régate « 100 milles du Golfe du Lion - Coupe de la ville de Gruissan », a eu lieu les 17 et 18 mai ; le traditionnel week-end de Pentecôte ayant été gardé en réserve pour le report éventuel du Rallye à Llançà. Les prévisions météo prévoyant un régime de brises variables et faibles, Gérard Cancel, président du Comité de course a renoncé au parcours prévu comportant une grande boucle vers Sète et retour avant d'aller virer une marque au large du Cap Leucate pour une course réduite à 66 milles. Le départ a été donné samedi vers 12 heures à 8 concurrents dont un venu de Canet. Après un aller-retour entre la ligne de départ et la bouée « au vent » près de la plage, une gentille tramontane propulsa les bateaux vers le cap Leucate avec, en cours d'après-midi, un brusque renforcement du vent. En début de soirée, des brises aussi légères que capricieuses forcèrent les concurrents à prendre des options tactiques, pas toujours payantes, afin de contourner, oui contourner et non traverser le parc conchylicole de Fleury. Une fin de tramontane retrouvée accompagna les bateaux vers la marque du Cap Leucate et les équipages eurent tout loisir d'admirer la beauté du soleil couchant derrière les Corbières. Avec la nuit et en s'éloignant de la côte, panne de vent, risées fantasques et perplexité pour trouver la bouée du houlographe : merci aux GPS, tablettes et traceurs. Enfin le dernier bord vers l'arrivée avec la brise de terre retrouvée et en prime un magnifique lever de lune. Dimanche, un petit cadeau souvenir fut remis aux concurrents et organisateurs au cours de la remise des prix honorée par la présence Louis Labatut, représentant la municipalité et la SNSM, suivie d’une petite collation amicale. Bravo à tous, merci au Comité de course qui a veillé jusqu'au petit matin et bravo à Joia, le A 35 de Canet, conçu et équipé pour la course qui remporte cette année le trophée devant Coyote et the Marco Paulo, voiliers du Gruissan Yacht Club .

 

 

22.02.2014

Voile : Une belle complétion de VRC

 

Gruissan Une belle journée de compétition VRC.JPG

Comme depuis plusieurs années, le Gruissan Yacht Club a ouvert la saison 2014 avec une compétition VRC 1 M le dimanche 16 février : 21 concurrents se sont présentés, venus pour 6 d'entre eux de la Catalogne espagnole et depuis Perpignan jusqu'à Hyères pour les 15 autres.  Le VRC 1 M c'est quoi ? Des voiliers radiocommandés dont la coque mesure 1 mètre, avec un tirant d'eau de 40 cm, un mât de 1,8 mètres portant une voile de 0,5 mètres carrés. Chaque concurrent est propriétaire de son bateau qui doit être jaugé (mesuré) par un arbitre habilité. C'est une classe internationale avec un championnat du monde tous les 4 ans. Pour être sélectionné il faut participer à des courses comme celle de Gruissan mais aussi au championnat de France couru cette année sur le lac de la Ganguise près de Castelnaudary le week-end de l'Ascension. La Fédération Française de Voile contrôle ces activités sous les règles de l'ISAF, applicables également aux bateaux grandeur nature à quelques exceptions près (annexes pour le VRC). Dimanche matin, Christine Cavy, Pierre Gely et Patrick Sirven, arbitres régionaux, composaient le Comité de Course, aidés par trois membres du GYC pour la partie matérielle : Pierre Combes, Patrick Deniau, Eric Hortes (mise en place des bouées du parcours, récupération des voiliers volages ne répondant plus aux signaux radio). La météo, malgré un ciel maussade a permis de courir 16 manches grâce à un vent léger, plus soutenu l'après-midi. Régates où la tactique, la connaissance et l'exploitation des règles de course jouent un rôle primordial. Il faut voir l'acharnement de chaque coureur à profiter des veines de vent favorable pour gagner des places ou conserver son avance. A 17 heures 30 le palmarès a été proclamé par Patrick Sirven du GYC devant la capitainerie, puis le Président du GYC a remis la coupe au vainqueur et une bouteille de vin de Gruissan, bien sûr,  à chaque concurrent et organisateur. Une journée bien remplie, appréciée par les spectateurs qui posaient des questions à propos des bateaux, de la régate, et qui ont félicité organisateurs et concurrents pour cette activité. Tous ont déclaré : «  ce fût une belle journée, à l'an prochain » !  

06:28 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09.10.2013

Voile : Une flotte de 19 bateaux a participé au Championnat de Ligue

Gruissan Une flotte de 19 bateaux a participé au Championnat de Ligue photo 1.jpg

En ce premier week-end d'automne, 21 et 22 septembre, Gruissan recevait la régate finale du Championnat de Ligue Languedoc-Roussillon couru en plusieurs étapes tout au long de l'année. Une flotte de 19 bateaux (c'est peu au regard du nombre de bateaux s'affrontant habituellement dans les Clubs) a donc régaté sous les ordres de G. Grenier assisté de membres du GYC. Toutefois, mention particulière à Oxygène, un des plus petits bateaux, qui a fait l’effort de se déplacer depuis Port Camargue malgré le temps. Le samedi après-midi, tradition oblige à Gruissan, une tramontane soutenue a permis au Comité de Course d'envoyer deux manches de type technique dites « bananes ». D'entrée, rappel général pour procédure cafouillée (seuls les stratèges du café du Commerce ne font pas d'erreur). Certains concurrents impatients, au second départ, ont allègrement franchi la ligne bien que le pavillon P (la minute) soit encore hissé. Donc rebelote, faux départ. Le troisième a été le bon et la flotte s'est élancée, dans un bon clapot, à la recherche de la bouée au vent mouillée près de la plage par les soins de Francis et Philippe. Les bords sous spi et au près se sont enchaînés sans problèmes majeurs pendant les deux manches. Dimanche, changement de décor : petite brise de terre faiblissante et promesse de brises marines avec rafales à 6 nœuds; de quoi donner la migraine au Comité de Course. Mais un petit sud-est s'est levé assez tôt pour permettre le bon déroulement d'une banane et d'un parcours côtier qui a amené les concurrents jusqu'à Saint Pierre au terme d'un long bord sous spi, avant de terminer devant les jetées de Gruissan. Bravo à Géminy le Sun Fast du GYC (Decourt / Rayssac) qui termine premier au classement général de ces deux jours de régates. Un apéritif offert par la municipalité de Gruissan et le GYC, agrémenté des chants marins de la chorale Arvag, a clôturé la lecture des classements et la remise des prix offerts grâce aux dons de nos partenaires : Office de Tourisme, professionnels du port et de la station. Un bien beau week-end sous le soleil et dans le vent !

Une flotte de 19 bateaux a participé au Championnat de Ligue photo 2.jpg

20.09.2013

Voile : Satané Mirza décroche une 7ème place

Gruissan Voile  Satané Mirza décroche une 7ème place.jpg

Épreuve la plus importante du circuit, le National, après une étape en 2012 sur le lac d’Annecy, s’est couru cette année dans la rade de Marseille. La Société Nautique de Marseille a accueilli les trente deux concurrents de l’une des plus anciennes mais néanmoins vivace série monotype Française.
 
4 jours de courses : un vrai défi !
Marseille n’a pas failli à sa réputation de zone ventée. Les 32 concurrents de ce XIème National de la série attendaient des conditions clémentes. Accueil convivial par la très vénérable S.N.M., dans un vieux port mythique et animé.  Le premier jour de course, deux belles manches ont été courues dans un vent ouest soutenu. Pour « Satané Mirza/ port de Gruissan » une manche – pour se mettre en jambes - de 11ème. Puis une très belle place de 2ème, bon départ, bonnes options, et une superbe manœuvre « d’homme à la mer » - la plus rapide jamais vue, pour le numéro 1 tombé à l’eau et rattrapé dans les cinq secondes sur le bord de dégagement à la bouée au vent ! Pour finir en beauté, une arrivée sous spi vent de travers, et un loch qui affiche 18.3 nœuds.  Le comité de course, efficace et très pro, a lancé 3 manches pour le deuxième jour de course. Ce sera une place de 8 puis 7, et enfin 4 pour Satané Mirza dans un mistral bien établi, Solent pour tous les bateaux et figures acrobatiques sous spi.  Motivés en ce début de troisième jour, Satané Mirza prend un très bon départ, le comité envoie le signal de deux rappels individuels… Les gruissanais finiront cette manche premiers, mais n’aurons pas le plaisir de s'entendre siffler l’arrivée. Ensuite, Ils obtiendront  une place de 7ème, puis 15 et 16, dans des conditions de vent changeantes et une mer formée. Le dernier jour de course, et un côtier au programme, ce sera le tour des îles du Frioul. Régate à suspense, la règle du « premier au départ dernier à l’arrivée » a failli être respectée. Après un bord de près les bateaux prennent différentes options pour le passage sous l’île, une bonne partie de la flotte choisit d’aller raser le Frioul, et l’option semble payante. Satané Mirza passe au large de l’île, pense à rejoindre le paquet, et réalise à temps qu’au vent de l’île, il y a pétole, et que tous sont stoppés. Satané Mirza tire au large, et se retrouve 2ème. Les gruissanais conservent cette place sur le bord de portant et se retrouvent encalminés ! Et là toute la flotte revient sur eux. Ils sauveront cette seconde place par des bons choix d’option tactiques, à leur grande satisfaction. Une fin en beauté pour ces 4 jours intenses, sur un plan d’eau très agréable à naviguer. Résultat final, une place de 7° sur 32 bateaux.

06:07 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

24.10.2011

Voile : Satané Mirza de retour du championnat des eaux intérieures

Gruissan voile Satané Mirza.JPG

Le club nautique de voile d’Aix les Bains a accueilli la 2° édition du championnat des eaux intérieures . Ce sont 17 bateaux  dont le Satané Mirza de Port Gruissan qui ont fait le déplacement pour venir régater sur le lac du Bourget. Le plus grand lac naturel d’origine glacière de France avec une superficie de 44,5 KM2 qui s’étire tout en longueur dans un axe Nord-Sud sur 18 kilomètres. Sa profondeur moyenne est de 85 mètres pour une altitude de 240 mètres ; il représente un volume d’eau douce de 3,6 milliards de mètres cubes, soit l’équivalent de l’ensemble de la consommation annuelle domestique en France.  

Une nouvelle expérience motivante pour Satané Mirza que de venir croiser le stick sur ce championnat en eaux douces que l’on connaît déjà comme pouvant devenir rapidement la bête noire des tacticiens les plus avertis. Pour le coup l'équipage gruissanais ne sera pas déçu : la réalité va coller à la réputation du site, à savoir :  impossibilité de comprendre l’évolution des vents sur ce plan d’eau tellement les changements sont rapides en force et en direction avec parfois plus de 50 ° d’écart sur le même bord.

Ce sera pour l’équipage de Satané Mirza/Port de Gruissan la constante de ce week-end en eaux douces, que de ne pas réussir à coller au mieux avec ces vents oscillants ou plus précisément ces petits souffles d’air inconstants et capricieux qui arrivent sournoisement partout ou on ne les attend plus. Pour Satané Mirza/Port de Gruissan, malgré une bonne vitesse et un bon cap, les résultats vont se faire attendre car de nombreux arrêts imprévus, collé sur l’eau en l’absence de vent, vont jalonner la route entre la ligne de départ et les bouées du parcours. De bons départs pour l’équipage gruissanais avec des positions très favorables à la bouée au vent qui vont se transformer en résultats catastrophiques à la bouée sous le vent après que 7 à 8 bateaux soient venus le coiffer à deux longueurs de l’arrivée amenés comme par magie par un souffle d’air inespéré.  Déplacement difficile que ce championnat des eaux intérieures compte tenu d’une météo peu engageante avec une pluie froide qui ne cesse de tomber au même titre que les températures. Régulier au fil des manches, Satané Mirza devra se contenter de la 11e place au général.

Ce qui correspond tout à fait aux différents résultats de l’ensemble des manches. Une place de second le dernier jour va remotiver l’équipage Gruissanais qui au fil des courses commence à relever quelques indices propres à améliorer les positions sur l’eau et les performances du bateau. Prochains rendez vous pour Satané Mirza/Port de Gruissan du 11 au 13 novembre pour « Novembre à Hyères » ou il aura à défendre son titre de vainqueur 2010.

04:29 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

17.09.2011

Rentrée houleuse au Yacht Club

Gruissan Rentrée houleuse au Yacht Club 1.JPG

Coyote le grand vainqueur de cette rentrée sportive.

Le week-end dernier, après les croisières estivales, le Gruissan Yacht Club a fait sa traditionnelle rentrée avec la « « Solo », course en solitaire du samedi et « 1Femme, 1Homme, 1Voilier », course qui oppose le lendemain des équipages obligatoirement composés d’une femme et d’un homme.
Samedi, avec un Grèc (Gregau), vent d’Est humide qui a donné naissance au dicton occitan: « Grèc pluèja al bèc », « Grec, pluie au bec », les 18 solitaires ont régaté avec une forte houle. Le Comité de Course, dirigé par Eric Cancel, a veillé au bon déroulement de l’épreuve en concoctant un parcours technique allongé par une boucle autour des cardinales devant la plage des Chalets. Malgré ce vent lourd et cette mer bien formée, les 18 concurrents avaient le mors aux dents et se sont lâchés en bouclant ce parcours en un temps record malgré les vagues. Les trois bateaux des équipages de  Narbonne-Plage se sont distingués, notamment le petit Neptune de 6 mètres « Moules frites » barré par Jean-Jacques Le Doze. La seconde course avec 15 équipages en course a été remportée par Coyote de Marion et Laurent Delmas.  Marion et Laurent ne manquaient pas d’entraînement puisqu’ils viennent tout juste de revenir de Turquie à bord de Cheyenne, le voilier de Jacques Delmas à qui tout le club souhaite un rapide rétablissement.
A noter, la présence de la plus jeune barreuse de la course à bord d’Alba, le voilier du président Roques, pas peu fier de voir son bateau naviguer sous de si jeunes mains !
Résultats complets et programme de l’automne sur le site : www.gruissan-yacht-club.fr
Deux belles journées, donc malgré la forte houle, pour démarrer la nouvelle saison. Rendez-vous pris pour la sortie à Leucate les 24 et 25 septembre puis le 9 octobre pour la première course du Challenge d’Automne.

Gruissan Rentrée houleuse au Yacht Club photo 2.JPG

 A la barre d'Alba, la plus jeune barreuse de la flotte

06:50 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

19.05.2011

Voile: Une 1ère édition de l’Atax Cup, raccourcie mais réussie !

Gruissan Voile photo 1 Taos toutes voiles dehors.jpg

Taos toutes voiles dehors

En effet, la météo marine annonçant un coup de vent, la première édition de cette course en double le long des côtes audoises a bien failli ne pas avoir lieu. Prévue sur un parcours de 50 milles nautiques (environs 92 kms) entre l’embouchure de l’Aude et Cap Leucate, cette nouvelle formule de régate est impulsée par le président Roques afin de développer et diversifier le programme sportif du Yacht club tout en permettant une meilleure connaissance du magnifique plan d’eau offert par notre région aux passionnés de la mer.
Le nom de cette course a été choisi en mémoire du célèbre voilier du docteur Petitjean «Atax» qui avait porté si brillamment les couleurs du GYC en remportant de multiples régates du plus haut niveau dont la fameuse Giraglia !
Prévu à 7h30, le briefing est retardé d’une ½ heure dans l’attente de la publication du bulletin météo (BMS spécial en cours) : Avis de grand frais à fort coup de vent, début de validité 12h UTC. Après concertation entre Comité d’organisation et Comité de course, convocation des chefs de bord du plus petit bateau et d’un bateau inconnu du club, la course est maintenue. Le principe d’un parcours réduit est décidé : 15 voiliers seront au départ.
Ce dernier est donné à 9h30 pour un parcours réduit de14 milles entre Gruissan et Port la Nouvelle de façon à maintenir les concurrents à moins de 3 milles d’un port et d’annoncer la fermeture de la ligne d’arrivée pour 13 h (11hUTC° soit 1 heure avant début coup de vent annoncé).
La force du vent relevée sur le bateau Comité toutes les ½ heures sera comprise entre 5 et 25 nœuds. La fenêtre de course décidée par le Comité a donc été bien choisie, le cers apportant quelques rafales pendant la course ne s’établira en coup de vent que tard dans la soirée.
Mer belle, ciel nuageux à peu nuageux, visibilité bonne. Heure d’arrivée du dernier concurrent à 12h35. Belle course pour tous les équipages en double, un seul concurrent abandonnera en annonçant par VHF une fuite de gas-oil à bord.
L’ensemble de la flotte a été impressionnée par la beauté et l’efficacité d’un nouveau voilier au club « Taos », un Chebec de 16mètres, skippé par Olivier Brjost et sa fille Marie (16 ans).
En ne sacrifiant en rien à la convivialité, lors de la remise des prix, le Président a remercié l’ensemble des bénévoles pour l’efficacité de l’organisation tant à terre que sur l’eau. Un grand merci est adressé à la Capitainerie du Port de Plaisance  pour l’accueil des concurrents venus de l’extérieur et pour le prêt du semi-rigide rapide et puissant qui permet la mise en place des bouées en toute sécurité.
Classement :
1er Feeling de toi à Yves Coulon- 2ème Remora IV à Alain Montanuy- 3ème Brigand à Patrick Laneyrie
Prochains rendez-vous : Formation- animation à 15 heures le samedi 21 mai et régate de voiliers modèles réduits devant la Capitainerie le dimanche 22 mai dès 9 heures. Réservez dès maintenant votre samedi 28 mai pour une formation

Gruissan Voile Une 1ère édition de l’Atax Cup photo 2 Taos, Marie et Olivier à la barre.JPG

 Marie et Olivier à la barre de Taos

06:18 Publié dans voile | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |